ActualitésPolitique

Enrôlement d’électeurs : la société civile s’implique en sensibilisant les citoyens

0
Des ambassadeurs communautaires en formation de sensibilisation
Des ambassadeurs communautaires en formation de sensibilisation

L’opération de révision exceptionnelle du fichier électoral éprouve d’énormes difficultés actuellement sur le terrain. Depuis le début de l’enrôlement des citoyens ayant l’âge de voter, le 20 juillet, il y a une faible affluence dans les différentes CAERLES.

Peu de citoyens se rendent dans ces différentes commissions administratives d’établissement et de révisions des listes électorales. D’où la nécessité pour les organisations de la société civile de jouer leur partition en sensibilisant les électeurs.

Selon le coordinateur national de la Maison des Association et ONG de Guinée, le recensement est fondamental. Ce n’est pas pour une organisation politique mais d’abord en tant que citoyen.

« Puisque ça vous permet d’être identifié dans un des fichiers de votre pays et d’avoir si vous voulez, un support d’identité et ça c’est extrêmement important. Donc, il faut mobiliser les citoyens, c’est ce qui fait que les ambassadeurs communautaires, il y a 1500 qui seront déployés dans les cinq communes de Conakry. Puisse qu’on s’est dit qu’il faut beaucoup plus se concentrer là en ce qui nous concerne avec les engagements que nous avons pris avec notre partenaire technique et financier qui est la CENI pour amener les citoyens à se recenser. Cette rencontre visait que les superviseurs », a indiqué Lansana Diawara.

Pour réussir ce pari, des ambassadeurs communautaires entendent s’activer sur le terrain pour expliquer aux citoyens l’importance de se faire enrôler. Une démarche patriotique que partage ce technicien de la commission électorale nationale indépendante.

« C’est une opportunité pour la CENI parce que ça nous permet de toucher tous les électeurs qui ne sont pas informés et qui étaient en train de trainer les pas pour aller s’enregistrer sur les listes électorales parce qu’on ne peut voter que quand on s’enregistre sur la liste électorale. Si tu n’as pas de carte électorale, on ne peut pas voter. Donc, c’est important pour nous de nous accompagner dans ces activités par les associations et les plateformes de la société civile », s’est réjoui Amadou Macka Diallo, chef service administratif et technique du département formation et éducation civile à la CENI.

Des observateurs de la vie politique guinéenne expliquent cette morosité dans la révision exceptionnelle du fichier électoral d’une part, par la crise politique latente entre le régime de Conakry et l’opposition guinéenne. Et d’autre part, par les conditions métrologies qui ne sont pas favorable actuellement à Conakry.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Guinée : les opposants anti-3e mandat annoncent une manifestation le 6 août

Previous article

Le Directeur Général de la SMFG, Mamady Youla, corrige l’article récemment publié par Africa Intelligence

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités