Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

7 personnes tuées en 24 heures : la grosse colère d’Ibou Diallo du parti MoDeL

0

Les localités de Coyah, Dubréka et Kamsar ont connu une journée très agitée et meurtrière ce mardi 12 mai. Des violents accrochages ont eu lieu dans les trois coins de la Basse Guinée. Au moins sept personnes ont été tuées par balles réelles.

Interrogé par Verite224.com, Ibrahima Diallo dit Ibou Diallo, secrétaire général du bureau national des jeunes du MoDeL et membre de la cellule de communication est monté est créneau pour dénoncer les bavures policières qui sont récurrentes depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé.

Ibou Diallo s’interroge sur l’efficacité des réformes des forces armées et de sécurité surtout quand celles-ci ont la gâchette facile face aux manifestants civils désarmés. Lisez l’intégralité de la réaction de ce responsable du MoDeL

« Notre État n’est présent c’est quand il s’agit de sortir les muscles. Les nouvelles qui nous viennent de Coyah depuis ce matin sont graves. C’est inacceptable pour une simple manifestation d’une population désarmée en plein ramadan qu’on est à un bilan aussi lourd. Malheureusement nos forces de maintien de l’ordre sont habituées de ces faits de violation grave des droits de l’homme dans notre pays.

Réclamer de l’électricité et manifester contre les bavures policières au niveau des barrages, rien ne peut justifier cette réaction disproportionnée de nos agents.  

Les images sont d’une extrême cruauté comme récemment à Nzerekoré. Plus de 7 morts à Coyah, et d’autres compatriotes victimes à Dubréka et Kamsar en une seule journée ? C’est encore trop et inhumain. Dans un pays normal, les autorités à tous les niveaux de cette tragédie auraient payé de leur irresponsabilité. Aujourd’hui, coronavirus est devenu un prétexte pour un État qui n’est là que pour brimer une population désemparée qu’il est censé de protéger. Dommage en Guinée, les bourreaux sont toujours protégés et récompensés par la hiérarchie notamment le Chef de l’Etat. On se demande à quoi a servi ces réformes de l’armée et de forces de défense et de sécurité que le gouvernement ne cesse de nous venter 

Mes condoléances aux familles des victimes de cette autre barbarie d’un État tyran et prompt rétablissement aux blessés. Notre solidarité à Coyah. »

Ousmane Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager