Toutes les infos en direct sur la Guinée

Stop au marchandage de malheurs ! [Par Keamou Bogola Haba]

0

Une marche funèbre politisée á outrance pour quel but ? En tout cas, pas pour réclamer un gouvernement d’Union national hétéroclite ou un dialogue sur le chronogramme ou la Justice pour la victime.

Et si on changeait de stratégie en utilisant la stratégie de l’amour de l’humain et des armes de la non violence pour atteindre nos objectifs de luttes politiques et sociales ? Cela n’a t il pas marché entre septembre 2020 et 5 Septembre 2021 pour faire plier une dictature sanglante naissante ?

Avec cette transition militaire de nos voeux qui est aussi une transition générationnelle après 64 ans d’indépendance, nos ainées et soutiens doivent absolument comprendre que la récette de 2009-2010 basée sur la violence et l’apologie du malheur est obsolete et inopérante.

Cette fois ci, avec la transition actuelle dirigée un jeune militaire éclairé et une masse critique d’acteurs du changement bien formée, personne ou aucune organisation nationale ou internationale ne pourra aisement tromper tout le monde et manipuler l’opinion comme en 2009.

Cela doit être clair pour chacun de nous .Grâce á Dieu, non seulement il ne devrait pas avoir un autre 28 Septembre 2009 durant cette transition, il ne devra pas avoir non plus un gouvernement d’Union national de politiques marchands de cadavres. Cette transition devrait aussi finir avec un seul commandant á bord : Le Colonel Mamady Doumbouya qui a commencé le travail.

Le pays devra être nettoyé dans toutes ses dimensions et nous devrons aller aux elections avec un nouveau fichier propre, une nouvelle constitution consensuelle et une liste de candidats néttoyée par nos propres comportements individuels face aux crimes économiques et de sang.

Il est évident que certains (politiques ou peut être certains agents de Sécurité frustrés ou manipulés par des frustrés de l’ancien système ) veulent utiliser la mort de certains compatriotes innocents pour négocier avec la bénénediction de la Communauté Internationale la fin des réformes ou un gouvernement d’Union nationale politique. Or nous avons en mémoire l’experience amère de 2010.Le gouvernement d’après Kabinet Komara et Moussa Dadis Camara avait bloqué les audits, la lutte contre la drogue, la Récuperation des biens de l’Etat , les projets de routes et les réformes engagées par les militaires du CNDD pour nettoyer le pays y compris la sacrification du réferendum qui devrait adopter la constitution de 2010 au corps défend du Prémier ministre feu Jean Marie Doré.

C’est vrai que la mise en place du gouvernement d’Union nationale 2010 version Jean Marie Doré (Forces Vives)- Sékouba Konaté (CNDD) sous l’égide du Groupe International de Contact sur la Guinée du Ghanaén Mohamed Ibn Chambas et du Senegalais Ibrahima Fall avait eu le mérite d’accélérer l’organisation chaotique et baclée des élections de 2010 mais ce gouvernement de « chats et de souris dans la même chambre » avait mis dans la poubelle de l’histoire les réformes impopulaires engagées par le capitaine Moussa Dadis Camara et son gouvernement.

Le CNRD doit cette fois ci garder son unité et aller jusqu’au bout des réformes engagées par le colonel Mamady Doumbouya depuis le 5 Septembre 2021 et cela avec un gouvernement de technocrates disciplinés, compétents et unis autour de leur chef pour éviter de tomber dans le piège de 2010 tendu aux guinéens.

De même, les citoyens de chaque quartier et district favorables aux réformes engagées doivent s’affilier aux antennes du FNDT de leur quartier ou district pour méner avec conviction des actions citoyennes dans leur quartier puis construire dans la diversité la paix durable dans nos quartiers car personne ne viendra ailleurs pour brûler notre quartier ou tirer avec une arme sur notre voisin bien aimé sans notre complicité collective ou individuelle,active ou passive.

En vérité,dans nos quartiers, la vie et la protection de nos voisins sont entre nos mains car notre devise « Solidarité » nous oblige à enterrer le corps de nos voisins victimes de notre propre violence ou négligenc au cimétière de notre quartier avec ou sans récupération politique machiavelique de colporteurs de violence déguisés en politique ou société civile ou bon samaritains qui viennent ailleurs. C’est pourquoi, le FNDT base sa stratégie de pacification et d’animation citoyenne sur les antennes du FNDT des quartiers. Dans ce chaque citoyen conscient sur la menace sur l’équilibre et la paix sociale devra d’enregistrer au auprès de l’antenne FNDT de son quartier jouer sa partition dans la sensibilisation et l’éducation citoyenne et Républicaine. Ensemble, nous devons humaniser la politique en Guinée pour plus jamais personne ne meurt dans les revendications sociales et politiques.
FNDT, Mon Devoir, Ma Patrie.

Keamou Bogola HABA
Coordinateur National du Front Nationale pour la Defense de la Transition (FNDT)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager