Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Conakry : 2 millions de francs pour une césarienne au Centre médical Bernard Kouchner

0

Alors que le gouvernement guinéen à travers le Ministère de la santé parle de la gratuité de la césarienne dans les hôpitaux, ce programme est loin d’être une réalité dans certaines structures sanitaires du pays. C’est le cas du Centre mères et enfants Bernard Kouchner situé à Coronthie, dans la commune de Kaloum.

Selon une source qui s’est confiée à notre rédaction, les patientes admises dans ce centre hospitalier nécessitant une intervention césarienne sont obligées de débourser des sommes faramineuses pour leur traitement. Notre source nous informe qu’elle a elle-même payé avant-hier jusqu’à 2 millions de francs guinéens pour une césarienne.

Cette situation accentue de plus les difficultés dont sont confrontées les patientes pendant leur accouchement. Elle relance également les débats sur le respect du programme de la gratuité de la césarienne que le gouvernement guinéen a dit avoir mis en place dans les hôpitaux pour venir en aide aux femmes guinéennes.

A noter qu’elles sont nombreuses de nos jours ces structures sanitaires du pays qui font payer à leurs patientes des frais de la césarienne. Certains médecins utilisent des manoeuvres qui leur sont propres pour juste faire payer la césarienne sans que leurs patientes ne sachent.

Après toutes ces dénonciations de la part des citoyens sur cet état de fait, l’État guinéen à travers son Ministère de la santé prendra t-il des dispositions pour endiguer ces arnaques. En attendant, les citoyens continuent de payer les frais de la césarienne dans certains hôpitaux.

Abdourahmane Diallo pour Verite224.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager