ActualitésFaits-divers

Conakry : des violeurs sur mineurs présentés à la presse

0
Sékou 2 Camara, commandant en chef adjoint de la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables
Sékou 2 Camara, commandant en chef adjoint de la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables
Votre publicité ici

Ces derniers temps, le viol sur mineur est devenu un phénomène très récurent en Guinée. Ce fléau est souvent présent à Conakry et à l’intérieur du pays. Ce jeudi 19 novembre 2020, deux présumés violeurs ont été présentés à la presse à la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables de Dixinn.

Ces présumés violeurs sont âgés de 25 et 17 ans. Ils sont accusés pour abus sexuels sur mineurs. Les faits remontent depuis une semaine. Ils ont été présentés à la presse ce jeudi 19 novembre 2020 par la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables avant leur transfert à la prison centrale de Conakry. A cette occasion, l’adjudant Sekou 2 Camara revient sur les circonstances de leur interpellation.

« Par rapport au cas de Bonfi, c’est une femme qui est dans la location d’une famille Camara qui avait constaté l’absence de sa fille pendant quelques minutes. Elle a demandé à la sœur de celle-ci où se trouve ta sœur ? Cette dernière a dit que sa jeune sœur est rentrée dans la chambre avec un certain Lansana Camara qui serait son violeur. La maman a appelé sa fille à deux reprises, elle n’a pas répondu. Quelque temps après, la fille est sortie de la chambre. Directement, la femme a foncé dans la chambre du jeune, elle a trouvé le jeune en train de porter sa culotte. Après elle a demandé au jeune qu’est-ce-que ma fille cherchait dans ta chambre. Ensuite, elle nous a alertés, nous sommes partis chercher le jeune pour l’amener ici.

Par rapport au deuxième cas, à Sanoyah, c’est une fille qui serait partie chercher des feuilles pour laver sa planchette. Elle était avec l’une de ses copines. Alors, sa copine est montée pour cueillir les feuilles. Quelques temps après, le jeune est venu prendre la fille de force la faire rentrer dans la chambre de sa maman même et il a violé la fille », a expliqué Sékou 2 Camara.

Ces deux présumés violeurs seront détenus en prison en attente de leur procédure judiciaire. Une chose que le commandant adjoint de la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables a rassuré que ça se fera selon la procédure légale.

« Pour le reste de la procédure, nous travaillons sous les ordres de Monsieur du procureur de Dixinn et celui de Mafanco qui sont compétents et le procureur de Coyah qui serait aussi compétent pour le cas de Sanoyah. Pour le moment, ils sont dans le violon, nous attendons la communication pour qu’on puisse les transférer devant les différents procureurs », a-t-il ajouté.

Interrogés sur ce sujet, Ces deux présumés violeurs ont préféré garder le silence jusqu’à l’arrivée de leurs avocats. Au moment où nous quittions les lieux, l’un des accusés et l’une des victimes encore sous le choc ont pris le chemin pour les juridictions étatiques.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

La mise en place d’une salle de marché par la BCRG pourrait-elle atténuer la tension sur le GNF ?

Previous article

Les premières femmes dirigeantes africaines à la tribune des Nations Unies

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités