ActualitésInterviewPolitique

Dansa Kourouma accuse l’opposition de « se comporter comme des rebelles »

0
Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société civile guinéenne (CNOSCG)
Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société civile guinéenne (CNOSCG)
Votre publicité ici

Dans un entretien qu’il a accordé à la télé Star21, le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), s’est prononcé sur la reprise des manifestations annoncée par le FNDC. Dans son intervention, Dansa Kourouma a posé des conditions sur lesquelles il souhaiterait que les manifestations se fassent en Guinée.

« D’abord en réalité si le FNDC est capable de manifester pacifiquement sans mort d’homme, je peux vous dire qu’ils peuvent manifester même 24/24 et du 1er janvier au 31 décembre. Il y a des manifestations dans tous les pays du monde tous les jours mais il n’y a pas de mort d’homme. Alors il faut que la stratégie de manifestation ne soit pas centrée pour la création du KO et augmenter la pression sur le pouvoir pour rendre le pouvoir illégitime. C’est pour exprimer la volonté, le ras-le-bol d’une partie de la population. Ça peut être la majorité comme ça peut être une minorité. En démocratie, c’est la voix de la majorité mais dans le respect de la minorité. Donc, en réalité si le FNDC est capable de manifester dans les règles de l’art sans mort d’homme, sans acte de vandalisme contre ceux qui veulent vaquer à leurs activités, je crois ils doivent manifester tant que possible. Les forces de l’ordre doivent se montrer républicaine, c’est-à-dire ils doivent empêcher la commission d’infraction ou la commission d’acte de violence contre les pauvres populations. S’il y a mort d’homme, la justice doit s’en saisir et faire des enquêtes sérieuses et situé les responsabilités de ces tueries. En réalité, il faut que le pouvoir comprenne que le pouvoir n’a aucun sens dans une démocratie sans opposition. C’est comme la voix de l’action et de réaction en physique », a-t-il indiqué.

Poursuivant son intervention, Dansa Kourouma estime qu’il faut créer les conditions pour que l’opposition se porte bien. « L’un des indicateurs de la bonne gouvernance démocratique, c’est la manière dont l’opposition est traitée dans un pays. C’est le respect du statut de l’opposition, le chef de file de l’opposition, comment les manifestations sont encadrées et sécurisées ? Quel est le comportement de la justice quand il y a commission d’infraction et le comportement de la sécurité quand il s’agit des manifestations organisées par le pouvoir ou de l’opposition ? La neutralité des administrations territoriales sont des indicateurs essentiels de la bonne gouvernance démocratique. Donc, il faut arrêter de s’acharner contre l’opposition. L’opposition aussi doit arrêter de se comporter comme des rebelles. Il faut éviter de dire qu’une manifestation a réussi parce qu’il y a eu 10 morts. C’est comme si l’indicateur de la réussite d’une manifestation, c’est le nombre de mort d’homme. Il faut que les guinéens souffrent qu’on les dise la vérité, même s’ils vont nous insulter après sur les réseaux sociaux. En réalité, quand j’écoute une opposition qui dit que la manifestation a été une réussite, les marchés ont été fermés, il y a eu 10 milles pneus brûlés dans la rue, il y a eu 100 véhicules qui ont été vandalisés caillassés, il y a eu des morts et des blessés et organisés des enterrements dignes pours ces cas de morts et ne pas se soucier de la justice, en réalité c’est hérésie politique sans précédent. Donc, je demande à l’opposition de mieux s’organiser et de changer de stratégie. C’est leur capacité à influencer les décisions du pouvoir qui détermine la réussite d’une manifestation et non le nombre de mort d’homme », a-t-il déploré.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Nécrologie : Alpha Condé perd un proche

Previous article

Covid-19 en Guinée : 73 nouveaux cas positifs contre 54 patients guéris du jour

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités