ActualitésInterviewPolitique

Erickorka Bah : « Cellou Dalein est la seule alternative face à la dictature d’Alpha Condé »

0
Korka Bah dit Erickorka
Korka Bah dit Erickorka
Votre publicité ici

Résidant en France depuis des nombreuses années, le jeune guinéen Korka Bah, Erickorka pour les intimes, est sur tous les fronts pour mener une campagne en faveur de Cellou Dalein Diallo. Ce consultant en système d’information et activiste de la société civile est très actif pour soutenir le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de la présidentielle du 18 octobre.

Cette semaine, il a accepté de répondre aux questions de votre quotidien en ligne Verite224.com. Au menu de l’entretien, les raisons qui l’ont motivé à accompagner le principal opposant au régime d’Alpha Condé, les violences préélectorales notamment en Haute Guinée, ce qu’il faut faire pour battre le président sortant dans les urnes. Lisez l’entretien.

Verite224.com : vous êtes très actif sur les réseaux sociaux pour le candidat de l’UFDG. Qu’est-ce qui vous a motivé à soutenir la candidature de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle de 18 octobre prochain ?

Erickorka Bah : c’est au nom du Front républicain pour l’alternance démocratique (FRAD) que je m’engage à accompagner le président Cellou Dalein.

Comme vous le savez depuis 2010, notre pays traverse une crise politique majeure.  Avec l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir, nombreux Guinéens (même ceux qui n’ont pas voté pour lui) fondaient espoir sur son statut d’homme « clean », pour n’avoir jamais été associé à la gestion de la chose publique. On misait sur lui pour redresser La Guinée tant sur le plan économique que sociopolitique mais force est de constater que son élection n’a été que d’une grande déception.  Il s’est au contraire illustré

Dans le déroulement de son plan antidémocratique, M. Alpha CONDE convie les Guinéens, le 18 Octobre 2020 aux élections présidentielles. Les enjeux de ces élections s’articulent autour de la candidature décriée du président sortant Alpha Condé, ce qui est en violation flagrante de la constitution limitant le mandat présidentiel à 5 ans et renouvelable une seule et unique fois.

Malgré les manifestations organisées un peu partout en Guinée et à l’extérieur pour s’opposer à toute réforme constitutionnelle qui ouvrirait la voie à une candidature de trop du chef de l’État guinéen, cela n’a pas empêché le régime de Conakry d’organiser une parodie d’élections législatives et de référendum pour ainsi promulguer ce simulacre de constitution.

La question que se pose la jeunesse Républicaine et consciente de Guinée dans son écrasante majorité, « c’est comment trouver une autre stratégie pour empêcher Alpha Condé de briguer un troisième mandat ? «

C’est dans ce contexte particulier que j’ai trouvé la candidature de Cellou Dalein Diallo son principal opposant, comme une opportunité sérieuse de continuer la lutte pour la promotion d’une alternance démocratique nonobstant la décision du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) de boycotter ces élections.  L’UFDG doit de ce fait, être accompagné par tous ceux qui veulent barrer la route à ce régime sanguinaire qui a endeuillé plusieurs centaines de Guinéens.

Par conséquent, Le Front Républicain pour l’Alternance Démocratique étant une plateforme composée de jeunes Guinéens épris de justice et profondément attachés aux valeurs démocratiques… estime qu’à ses yeux, que la seule alternative à la dictature c’est Cellou Dalein Diallo et ce dans cette démarche que nous avons proposé notre franche collaboration en vue d’aider le parti dans la conquête du pouvoir.

Qu’est vous inspire la montée des tensions ces derniers jours ?

Oui effectivement tous les signaux sont là c’est regrettable, les tensions sont perceptibles même dans les médias sociaux et ce ne sont pas les discours politiques qui ont tendance à attiser les divisions ethniques qui faciliteront l’apaisement de la situation.

Les attaques de militants à Kankan sont horribles, empêcher un opposant à battre campagne est incompréhensible, d’autant plus que même le régime militaire de Lansana Conté n’avait pas empêché cela, c’est une insulte au peuple de Guinée et de facto un grand recul de la démocratie en Guinée.

A mon avis, l’unique responsable de cette situation, c’est le président de La République qui il faut le noter s’est illustré maitre en ethno-stratégie avec les conséquences que cela comporte.  Alpha Condé ne s’est jamais comporté en véritable père de la national, il est resté éternellement président d’un parti et non d’un pays.  Il incite à l’hostilité, à la discrimination et à la violence d’Etat. N’ayant quasiment pas de bilan, il faut donc surfer les divisions ethniques qu’il a lui-même contribué à accentuer.

Le retour de Dadis Camara, la réconciliation, la lutte contre le népotisme en privilégiant notamment l’accès à des hautes fonctions à travers un concours, cette fois-ci Cellou a fait des nombreuses promesses. Pensez-vous qu’il pourrait les tenir une fois élu ?

Il ne faut pas se mentir Alpha Condé a fait de Dadis, un prisonnier politique malgré la volonté manifeste de ce dernier, de se soumettre à la justice de son pays.  Le président Cellou réalisera cette promesse, parce que chaque Guinéen doit jouir de cette liberté d’action et de mobilité et pourquoi donc pas le président Dadis ?   Posez-vous la question M. Diallo de savoir : « A qui profite l’exil de Dadis au Burkina ? ».

En ce qui concerne le népotisme, l’UFDG compte résoudre ce problème par la promotion de l’excellence. C’est un vrai fléau aujourd’hui, parce que cela empêche beaucoup de jeunes Guinéens d’accéder au plus haut sommet de l’Etat et ceux qui y accèdent sont malgré eux, inféodés au bon vouloir du chef.

On a des ouvriers qui ont des enfants médecins, pourquoi donc pas un enfant d’ouvrier devenir haut fonctionnaire par ses compétences. Autre conséquence non la moindre, c’est l’incitation de la diaspora Guinéenne de rentrer servir le pays. Nombreux y pensent mais par crainte d’être malmené par une administration hésitante et foncièrement prise en otage par un système corrompu et affairiste.

Selon vous qu’est-ce qu’il faut pour éviter les fraudes électorales dont votre parti dénonce régulièrement ?

Il est vrai que la CENI est inféodée à l’instar des toutes les institutions du pays mais nous restons optimistes. Le bilan négatif qui suscite un ras-le bol généralisé et la forte adhésion des RPGISTES et autres indécis dans l’UFDG semblent faire paniquer le parti au pouvoir. C’est pourquoi d’ailleurs, ils empêchent Elhadj Cellou de prouver aux yeux du monde que le président Condé est rejeté même dans ses fiefs traditionnels.  Ils procèdent donc à des manouvres dilatoires et d’ingéniosités pour imposer un hold-up électoral.  Mais rassurez-vous que cela ne passera pas. Il faut noter aussi que nous sommes à l’ère du numérique nous n’avons plus besoin d’attendre plusieurs jours pour la centralisation des résultats. Nous sommes techniquement prêts à faire face aux ennemis de la démocratie. Je ne vais pas m’étaler sur toute notre stratégie.

Lors d’un entretien qu’il a accordé à France24 et Rfi, Cellou Dalein Diallo a annoncé que son parti va organiser des gigantesques manifestations. Pensez-vous que des mouvements de rue peuvent effrayer le régime d’Alpha Condé ?

Le président de l’UFDG au nom de la paix a accepté en 2010, les résultats imposés, faisant d’Alpha président mais nous ne sommes plus en 2010.  Le peuple en a marre des fausses promesses, de la gabegie financière, de la corruption généralisée et du non-respect de leurs droits les plus élémentaires, ils ne vont plus accepter une quelconque tentative d’Hold-up up électoral pour enfoncer davantage le pays.

 Qu’espérez-vous au soir du 18 octobre ?

La victoire de notre candidat, celui du peuple : Elahdj Mamadou Cellou Dalein Diallo.

 Votre mot de la fin

J’exhorte le peuple de Guinée de rester dans le même état d’esprit que notre candidat, celui d’un homme de paix qui aspire à diriger La Guinée. Ne jamais céder aux provocations et autres intimidations. Le vote est un exercice citoyen qui permet de nous débarrasser des dictateurs comme Alpha Condé.  Ne tombez pas dans le piège ethnique d’un président qui n’a pas de bilan et encore moins de programme.

Merci aux lecteurs de Verite224

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

URGENT : le commandant du camp de Kindia tué par des militaires

Previous article

Le FNDC dénonce “une tentative d’assassinat” contre Sidya Touré

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités