Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

« Faites taire ces armes à feu qui tuent des journalistes », un appel de la Fédération africaine des journalistes

0

À l’occasion de la Journée de l’Afrique, le 25 mai 2020, pour marquer la formation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) le 25 mai 1963 et de l’Union africaine (UA) en 2002, La Fédération africaine des journalistes (FAJ), le Pan -Organisation africaine de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), commémore les luttes historiques des peuples africains pour l’indépendance, la justice et la paix. Ils félicitent particulièrement les journalistes africains actifs pour leur service dévoué d’information des citoyens africains tout en endurant les pires formes des abus et des exploitations.

Comme le thème de l’Union africaine pour cette année est « faire taire les armes à feu – posséder l’avenir », la FAJ célèbre cette journée de l’Afrique pour se souvenir des journalistes tués ou morts dans l’exercice de leurs fonctions et des journalistes qui sont toujours en prison en raison de leur travail professionnel.  La Fédération Africaine des Journalistes (FAJ) s’engage à nouveau dans la lutte pour la sûreté et la sécurité des journalistes ainsi que pour défendre avec véhémence les droits et le bien-être des journalistes en Afrique afin d’assurer une vie meilleure.

«Après 57 ans, en tant qu’Africains, nous avons toutes les raisons de célébrer ce que nous avons accompli jusqu’à présent, mais les journalistes africains doivent encore se mobiliser le 25 mai et au-delà pour faire face aux nombreux défis auxquels nous sommes toujours confrontés et augmenter le rythme de la lutte pour un juste et une société équitable où la liberté des médias, la liberté d’expression et l’accès à l’information sont vraiment respectés en tant que valeurs partagées des Africains », a déclaré Sadiq Ibrahim Ahmed, Président de la Fédération Africaine des journalistes ( FAJ).

 

Les journalistes en Afrique sont toujours confrontés à une situation où leurs droits humains tels que stipulés dans la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, l’Acte constitutif de l’Union africaine et la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance sont systématiquement violés par les gouvernements mêmes, qui ont ratifié ces instruments. Il y a une oppression incessante de l’indépendance des médias et de la liberté d’information dans tous les coins du continent.

« Cela n’a pas de sens de parler du silence des armes à feu lorsque des journalistes sont continuellement tués en toute impunité et que les auteurs de ces crimes odieux marchent toujours librement dans les rues de nos capitales. Beaucoup de nos droits fondamentaux sont devenus des tigres de papier et cela doit changer ; Nous devons détourner les armes des journalistes et de tous les défenseurs des droits humains, si l’Afrique veut progresser dans sa démocratie, sa justice, sa paix, sa stabilité et son développement socio-économique », a ajouté Ahmed.

 

« Nous sommes conscients des exactions quotidiennes, des passages à tabac, des arrestations, des meurtres et de la censure dont sont victimes les journalistes africains. Nous savons que le système de justice échoue à bon nombre d’entre eux. Nous sommes conscients que, alors que nous célébrons la Journée de l’Afrique, de plus en plus de maisons de médias réfléchissent à différentes options pour maltraiter les journalistes et abaisser davantage leur niveau de vie », a déclaré le président de La Fédération africaine des journalistes (FAJ).

 

La Fédération africaine des journalistes souhaite exhorter les journalistes et leurs syndicats du continent à intensifier la campagne contre la poursuite de la dégradation des conditions de travail et du niveau de vie des journalistes. La crise des conditions de travail épouvantables doit inspirer les journalistes et autres professionnels des médias à intensifier la lutte contre les abus notables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager