ActualitésPolitique

Gouvernement partiel : la grogne continue au sein du RPG

0
Alpha Condé lors de son discours au siège de son parti, le RPG arc-en-ciel
Alpha Condé lors de son discours au siège de son parti, le RPG arc-en-ciel
Votre publicité ici

Les polémiques suscitées par la mise en place partielle du nouveau gouvernement s’invitent jusque dans les instances du parti au pouvoir. La déclaration de la jeunesse du RPG Arc-en-ciel qui s’oppose à la reconduction de certains ministres à leur poste ne passe pas inaperçu aux yeux des membres de la cellule de communication du parti.

Cette cacophonie qui existe entre la jeunesse et le bureau exécutif du parti au pouvoir n’est qu’un passe temps comme au sein de toute entité a déclaré ce membre de la cellule de communication du RPG.

« Nous pouvons oser croire que nous traversons une période où il y a des petits grincements de dent de par-ci par-là. Mais le plus important est que chacun est engagé pour l’avenir du RP », a déclaré Mohamed Fofana de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel. Cette contestation ne concerne qu’une partie de la jeunesse du RPG. Le responsable de la cellule de communication du parti pense que ce qui est important c’est de préserver la cohésion sociale au sein du parti.

« Le RPG est caractérisé par cette discipline depuis sa création. Donc, on ne peut que exhorter tous les militants du parti à l’observation de cette discipline, de ce principe de base, conduisant ce parti depuis sa création à nos jours. Donc, on ne peut qu’appeler nos frères et sœurs à la retenue pour une question de cohésion qui pourra nous permettre d’avancer », a indiqué Ibrahima Kallo, responsable de la cellule de communication du RPG.

Face à cette revendication de la jeunesse du RPG, Ibrahima Kallo rappelle que le chef de l’État est libre de mettre qui il veut à la place qu’il veut.

« On peut toujours continuer à croire à ces personnes que le président de la république a toujours eu confiance de les reconduire à la tête des différents départements. Ce n’est pas la personne qu’il faut voir devant mais plutôt l’acte qu’il posera », a-t-il ajouté.

Depuis cette révolte de la jeunesse du parti au pouvoir, des émissaires du chef de l’Etat sont à pied d’œuvre pour calmer la situation. Récemment les jeunes du parti avaient fait une sortie exigeant la lumière sur le prétendu détournement de 200 milliards GNF par la ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle qui est aussi reconduite par Alpha Condé.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Que signifie “faire autrement” ? [Par Mamadi Guilavogui]

Previous article

Officiellement prête à tourner la page, la Guinée hésite à feutrer le pas

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités