Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Hommage à la petite Aissatou BAH

0

Aïssatou Bah, âgée de 9 mois (née le 18/05/2020) est décédée ce lundi 22 février 2021 à l’hôpital de Donka à Conakry des suites d’arrêt cardiaque. Nous présentons nos condoléances les plus attristées à ses parents biologiques Mamadou Bano Bah et Oumou Fadily Diallo. Que le bon Dieu l’accueille dans son paradis éternel. Amine !!! 

Pendant que mon ventre bouillonne de mille feux

Pendant que mon cœur se déchire en mille morceaux

Dans les bruits du silence

Dans les vacarmes du jour

Dans les flots intenses

Dans les nuages sombres

Dans les tempêtes violentes

Dans les regards vides et impuissants

Je me console du seul Nom

Le nom du Très-Haut

Le nom du Très Grand

Le nom du Très Puissant

Celui qui crée sans demander

Celui qui décide sans consulter

Celui qui donne et retire sans informer

Comment oublier sa magnanimité

Comment oublier son visage sublime

Comment oublier sa grandeur et sa puissance

Je me console de son seul Nom

Quand elle était là je me réjouissais

Quand elle était là elle nous éblouissait

Quand elle était la rien ne comptait pour nous sauf elle

Puisqu’elle est partie je me console de son seul Nom

Puisqu’elle est partie j’attends le sauveur pour me sauver

Puisqu’elle est partie je vais à son chevet pour écouter le silence de sa tombe

Puisqu’elle n’est plus là je l’accompagne par mes prières au Paradis céleste

Puisqu’elle ne sera plus là j’attends le jour où je la retrouverai dans les jardins de Firdaws

Ce jour je la comblerai d’amour dans la vallée fertile avec des visages riants et éblouissants

Ce jour je la couvrirai de roses

Ce jour je me réjouirai éternellement

Dans la maison c’est le regard de sa mère qui nous rassure

Dans la maison c’est la beauté de ses yeux qui nous illumine

Dans la maison c’est l’humilité, la sagesse et la patience de sa mère qui nous honorent

Je vous promets toutes de l’amour et de la tendresse

Je vous promets de me battre contre vents et marées pour écrire vos noms avec mon sang en lettre d’or avec une encre puiser dans l’encrier de mon coeur pour ne jamais que je vous oublie

Merci à ma femme d’avoir compris et accepté la volonté de Dieu de nous arracher à notre affection la seule qui emplissait d’amour nos visage et nos coeurs

Paix à l’âme de notre aimable fille Aissatou BAH et Puisse Dieu l’accepter dans son paradis pour le bonheur éternel.

Dieu nous nous remettons à Toi, c’est à Toi nous appartenons et c’est à Toi nous nous retournerons. C’est Toi seul que nous adorons et c’est Toi seul dont nous implorons secours

Guide-nous dans le droit chemin, O mon Créateur

Non pas le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère ni des égarés

Nous reconnaissons qu’il n’y a pas une autre divinité en dehors de Toi, O mon Dieu

Accorde nous d’autres progénitures qui puissent nous aider à évoquer Ton nom, à invoquer Ta grandeur, à élever le sentier d’Allah et à illuminer le chemin de la vérité, celui de l’Islam jusqu’à la fin des temps, car Tu as pouvoir sur toutes choses

Louange à Toi, le Tout miséricordieux le Très miséricordieux

 

Texte écrit par Mamadou Alimou Bah, journaliste, blogueur guinéen

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager