Toutes les infos en direct sur la Guinée

URGENT : un couple arrêté pour escroquerie à l’aéroport de Conakry

0

L’évènement a eu lieu il y a quelques mois mais c’est récemment que votre quotidien en ligne, Verite224 a eu vent de l’information. Les forces de sécurité postées à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré ont procédé à l’arrestation d’un couple le 13 novembre 2023. David Béavogui et Fatoumata Conté co-gérants de l’agence Fatma Voyages ont été interpellés par la gendarmerie aéroportuaire de Conakry.

Les deux tourtereaux sont soupçonnés d’escroquerie de plus de 100 millions de francs guinéens dans une affaire de voyage en Serbie. Il y a quelques mois, ils ont fait miroiter deux jeunes d’un voyage en Europe qui n’aura jamais lieu. Une fois que les montants convenus ont été versés via un intermédiaire, silence radio depuis. Néanmoins, le couple « escroc » a fait semblant de mener les démarches nécessaires pour obtenir un visa pour tromper les deux jeunes. Et quand ces derniers les relancent, ils les appâtent comme d’habitude avec des promesses de décrocher le fameux sésame.

Quelques semaines plus tard, après des multiples pressions menées par l’intermédiaire , le couple finit par présenter une image qui pourrait être un visa délivré par le consulat de l’ambassade de la Serbie à Prétoria, en Afrique du Sud. Malgré des nombreuses promesses de remettre les passeports aux concernés, aucun document de voyage n’a été présenté.

L’intermédiaire dans la transaction finit par déposer une plainte après avoir compris qu’ils sont tombés dans le filet d’une escroquerie bien rodée par le couple Béavogui-Conté. Les gérants de l’agence s’engagent alors de rembourser les montants dus. Jusqu’ici ni les passeports ni les montants n’ont été présentés. Mais malgré la plainte qui les visent, David Béavogui et Fatoumata Conté tentent de se rendre à l’étranger. C’est à l’aéroport où ils ont attendu par le Facilitateur qu’ils ont été arrêtés par la gendarmerie.

A l’escadron de la gendarmerie de Sonfonia à T7, les deux présumés escrocs avaient partiellement payé un montant de 50 millions de francs guinéens. Le père de Fatoumata Conté, le colonel de police Sadiba Conté s’était engagé devant les gendarmes de payer le reste du montant et renvoyer les passeports dans un délai de deux semaines. Mais, un procureur s’était auto-saisi quand il a été appris l’affaire à la gendarmerie. Ils ont été finalement déférés au Tribunal de première instance de Mafanco le 17 novembre 2023.

Nos multiples tentatives de joindre la gendarmerie appels sont restés sans succès.
Notre rédaction suit de près l’évolution de ce dossier notamment pour avoir les versions des victimes, des présumés escrocs et nos sources auprès du Tribunal de première instance de Mafanco.

Alpha Oumar Diallo pour Verite224.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager