ActualitésInterviewPolitique

Kaliva Guilavogui alias Junior : “notre diversité ethnique devrait être notre force”

0
Robert Kaliva Guilavogui alias Junior
Robert Kaliva Guilavogui alias Junior

Après sa libération de prison, le 26 mai 2020, le chargé de communication du Mouvement Elazologa-Atebein, Robert Kaliva Guilavogui, alias « kpakpatati», a remercié tout d’abord son avocat Me. Salif Beavogui , avant de s’exprimer sur les événements survenus en Guinée forestière dans ces derniers temps malgré qu’il est placé sous contrôle judiciaire.

Interrogé sur le sujet, l’ex-prisonnier a vivement salué la qualité de son avocat Me. Béa pour son combat qui ne cesse d’apporter, les citoyens et tous ceux de loin et de près ont contribué à sa mise en liberté sous contrôle judiciaire souligne t-il.

Selon lui, en tant que leader d’opinion qu’il ne peut rester indifférent sans un petit mot à l’endroit des sœurs et frères de la région forestière qui se considèrent comme des ennemis. « La violence, la division , le clivage social ne sont pas des solutions pour résoudre nos problèmes, c’est pour plutôt pour nous mettre en retard. Avant d’ajouter que ces crimes commis doivent être jugés, situer les responsabilités des uns et des autres pour punir les coupables ».

Dans cette même lancée, le responsable de communication à interpellé les habitants au sud du pays de prôner la paix et l’unité nationale en particulier la ville de n’Zérékoré et dans la sous-préfecture de Koyamah. « Il faudrait qu’à des moments donnés nous parvenions à se mettre au-dessus de certaines divergences. Parce que tout simplement notre diversité ethnique devrait être une force qu’au lieu ça soit le contraire. Mais nous constatons qu’aujourd’hui au lieu que nous-nous mettons ensemble, nous utilisons les traits ethniques pour pouvoir nous diviser. Cela me fait très mal au cœur, nous réussirons quand nous serons tous unis main dans la main », estime t-il.

Très choqué des douloureux événements de la région, Junior demande humblement tous ceux qui sont en train de poster les images macabres des événements survenus dans la région sur les réseaux sociaux de s’abstenir « Ces images peuvent irriter la colère des parents qui ont perdu l’un de leurs », prévient-il.

Pour conclure, il a interpellé les autorités civiles et militaires de prendre des dispositions « enfin plus jamais ça en Guinée forestière, du coté des notabilités, ils doivent également des dispositions pour que ces conflits inter-communautaires cessent. Parce qu’ils sont les garants de la paix et la stabilité surtout la cohésion sociale ».

Zeze Guilavogui

Facebook Comments

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Covid-19 en Guinée :  un mort, 50 patients guéris contre 49 nouveaux malades du jour

Previous article

Stade Général Lansana Conté de Nongo : le relooking, un défi haut de gamme pour Mamadou Antonio Souaré

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités