ActualitésLibre Opinion

Lettre ouverte au Président Cellou Dalein Diallo

0
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Votre publicité ici

Monsieur le Président,

Je suis jeune guinéen et je suis l’un de vos sympathisants les plus fidèles mais aussi des plus discrets. Ma mère est peulh et mon père, malinké est aussi sympathisant de l’UFDG.

Je suis outré et choqué depuis plusieurs années de voir mon pays trôné dans l’injustice la plus originelle, l’impunité la plus fratricide et une mal gouvernance des plus défrisantes. Depuis 2010, j’assiste à un phénomène auquel ni mon environnement ni mon éducation ne m’a conduit à penser, celui du repli identitaire, celui du rejet de l’autre et celui de la haine viscérale pour son prochain. Je vous soutien depuis votre discours au soir de votre défaite de 2010 sur  l’unité nationale et le respect des lois de la République, car je suis un républicain convaincu et un démocrate averti. Je vous ai suivi assumer, en homme digne, votre soutien à Lansana CONTÉ, je vous ai entendu et vu militer contre l’injustice, l’impunité, la corruption et l’indifférence de l’Etat face aux exactions policières. Je vous ai vu portez la Démocratie malgré et contre tout. Oui, je vous ai vu faire tout cela et c’est une fierté pour moi en tant que jeune guinéen de voir encore des hommes politiques d’envergure tenir tête à une ARME, tenir tête à la MORT.

Vous êtes peulh, comme ma mère, comme moi dans le cœur, mais vous êtes surtout et avant tout GUINÉEN dans l’âme et par le sang. La République de Guinée est constituée dans sa grande majorité d’analphabète, personne honorable et incomprise  oubliée par un Etat dément à la recherche constante de reconnaissance d’un peuple qui n’a rien  à lui devoir. Parmi ces guinéens se trouvent une partie qui se sent opprimer car délaissé par un Etat irresponsable et, la plupart, pour être dans leur sillage, veut de vous à la tête du pays pour des raisons identitaires. Une autre partie pour des raisons démocratiques et certains pour des raisons personnels ou d’intérêts. Vous êtes peulh Monsieur le Président mais la Guinée ne l’est point. Vous êtes peulh Monsieur le Président mais tous vos votants et militants ne le sont point. Je ne le suis pas. Vous êtes peulh Monsieur le Président et ce sera cela votre malédiction si vous persistez sur votre silence. Peulh sera votre crime si vous continuez à haranguer les guinéens qui vous ont fait confiance à défendre leur voix tout en sachant profondément que c’est une communauté qui vous porte et que vous supportez à la MORT. Vous êtes conscient du combat noble et démocratique que vous menez, j’en suis pertinemment conscient et convaincu mais qu’en est-il de ceux-là qui demandent des armes pour mettre un des leurs (peulh) au pouvoir ? Quel avenir réservé au pays lorsqu’une femme scande, dans l’ignorance, la mort aux malinkés et les traite de tous les noms devant des enfants en plein apprentissage de la société. Pour des morts pour qui justice n’a pas été et ne sera sans doute jamais rendu on procrée des escadrons de la haine ethnique. J’ai très mal et j’ai très peur.

Ce gouvernement n’a jamais prôné une quelconque unité et aucune once de démocratie. Il n’a été que la suite d’un système qui a, sur le néfaste, évolué vers la perfection et la perfidie. Vous en avez été témoin et victime. Vous et tous les guinéens, qu’ils l’admettent ou non.

La politique au moment où je vous écris me dégoûte au plus haut point. IL et VOUS me dégoutez dans l’âme. L’un ne rattrape pas l’autre. Lui, il a tout sacrifié pour la Guinée (soi-disant), il a vécu les mêmes grabuges que votre parti et votre personne, et voir plus à l’époque et au nom de la Démocratie. Et VOUS qui avez sacrifié deux occasions de devenir Président de la République au nom de la Paix. Lui est  au pouvoir et vous faites aujourd’hui comme lui sans même avoir investi SEKOUTEREYA encore, inflexible face aux sacrifices des vies guinéennes, spectateur à la détérioration du tissu social et en train de mener le pays vers un conflit ethnique. Vous êtes par réflexion et après analyse tous pareil car aucun d’entre vous n’est prêt à se sacrifier à nouveau au risque de tout perdre pour la Nation. Lui et Vous êtes sourds du souffle des morts, Vous et Lui êtes sourds du chaos qui se profile à l’Horizon. Dites-moi, souhaiteriez-vous être le Président des guinéens ? Ou des Peulhs ? Car cette division emboite le chemin de l’autel et seul VOUS pouvez l’ARRÊTER.

Lorsque mes amis de classe se replient communautairement cela me blesse mais je les comprends, lorsque des guinéens meurent gratuitement, des innocents, lorsque l’avenir meurt, les enfants, juste pour qu’entre deux hommes l’un règne, cela m’est immorale, m’est inconcevable. Au point où nous en sommes, il n’est plus question d’alternance monsieur le Président, car qui parlerait d’alternance si les guinéens s’entretuent, qui parlerait d’alternance si deux amis s’entretuent.

Je sais que IL n’a plus de cœur, c’est un moribond qui est prêt à tout pour rattraper sa vie perdue et cela à n’importe quel prix, et ses dix ans de règne ne le prouveront jamais assez. Le peuple est avec vous, c’est à vous de montrer au peuple que vous êtes avec lui. A TOUT LE PEUPLE. Lui fera tout pour gagner, mais pour nous le peuple, pour moi jeune guinéen, vous serez à jamais le choix ultime et commun des guinéens. La preuve qu’espérer n’est pas désespérer. Soyez l’Homme de tout le peuple et non l’Homme d’une partie du Peuple.

Ne tolérez pas que les guinéens se haïssent, ne tolérez pas que la Guinée perde son identité qui est celle de la Solidarité. Je vous le jure Monsieur le Président, qu’un jour l’histoire et toute la Guinée vous grandira pour tout acte nous évitant l’égarement. On en est pas encore au point du non-retour alors je vous prie, pour vos enfants que sont la jeunesse, pour l’avenir de ce pays qui vous tient tant à cœur, ne soyez pas celui qui a dirigé ou qui dirigera dans la division mais celui qui s’est sacrifié pour un futur paisible. AGISSEZ, AGISSEZ, AGISSEZ SANS CONSIDERATION AUCUNE POUR LA GUINÉE DE DEMAIN !

Sensibiliser le peuple à ne pas faire l’amalgame entre le combat pour LA DÉMOCRATIE et L’ATERNANCE et UNE CONFRONTATION ETHNIQUE.

DENONCER ET REJETER TOUT DISCOURS ETHNICISTE ET DISSOCIER LE DE VOTRE COMBAT POLITIQUE.

RAPPELER LEURS, A VOS MILITANTS et VOS PARTISANTS QUE LA JUSTICE NE S’OBTIENT PAS PAR LA MISE A MORT OU LA RUINE DE L’INDIVIDU ET DES INFRASTRUCTURES DE LA REPUBLIQUE. NOUS NE SOMMES PAS COMME LES INJUSTES !

APAISER LES ESPRITS ET TOUCHER LE PEUPLE DANS SON ÂME ENCORE PLUS PROFONDEMENT.

RECADRER NOUS CAR TOUS, NOUS COMBATTONS LA DICtATURE ET LA DIVISION !

Je vous assure que tenir un discours dans ce sens fera se tenir des personnes les plus pessimistes sur l’avenir de ce pays à vos côtés.  Par contre, continuez à agir comme l’autre et vous serez considérés par tous comme l’un des coupables de ce qui risque d’arriver. Ne penser pas que : «  mieux vaut régner tout court », c’est un piège du Gouvernement et de IL. Pensez plutôt : «  Mieux vaut diriger un peuple ensemble au sein d’une nation forte, qu’une nation tout court d’un peuple en fracas ».

Je suis lié à Vous, à Vos mots et à Vos actes.

ALLAH PROTÈGE LA GUINÉE, MON SEUL REFUGE.

Jeune guinéen, HK, Optimiste.

Quand vous entrerai dans vos fonctions présidentielles, je vous supplie d’ériger une stèle géante gravée de tous les noms des guinéens tombés pour la démocratie depuis l’époque Sékoutouréenne en passant par les évènements de janvier 2007, du 28 septembre à nos jours. Car ces guinéens sont ‘’les oubliés de la justice pour la démocratie’’, ils symbolisent le pacte de sang entre le Peuple et l’Etat pour une démocratie véritable.

LE PEUPLE VOUS ECOUTES !

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

“Alpha Condé doit faire preuve de fair-play politique et reconnaître la victoire de Cellou Dalein Diallo”

Previous article

Le combat commence maintenant !

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités