ActualitésNos régions

Mali : une potentialité touristique sans fin laissée à l’abandon

0
La Dame du Mali, crédit photo Souleymane Tessein
La Dame du Mali, crédit photo Souleymane Tessein
Votre publicité ici

Avec 47 sites touristiques officiellement recensés, la préfecture de Mali aurait pu vivre de son charme naturel sauf que pour l’instant, c’est loin d’être le cas. L’enclavement et le manque de routes ajoutés à l’absence d’infrastructures hôtelières dignes du nom empêchent  le secteur de sortir de l’ornière.

Interrogé par notre rédaction ce mardi 3 novembre 2020, le directeur préfectoral du Tourisme de Mali, Oumar Sadio Souaré a d’abord parlé du plus  célèbre des sites touristiques de la préfecture, la dame de Loura dont le campement aménagé, il y a quelques années pour tenter de faire fructifier les visites est en ruines et sans aucune subvention de l’Etat.

Oumar Sadio Souaré estime que la préfecture est riche en couleurs avec des  campements de teinturiers, de forgerons, des cases à l’architecture unique à Pellal, les abeilles guerrières de Balaki sur le mont Wouyuka interdit d’accès à tout peuhl et endroit où nulle personne  ne doit parler pular, A Touba le fleuve où armés de fusils les assaillants n’ont pu vaincre des indigènes armées d’abeilles (littéralement les balles contre les abeilles en pular Kouregnaki).

A Madina Kouta, une mosquée souterraine fascine encore les rares visiteurs qui prennent le risque de s’y rendre.

Le directeur du Tourisme dénonce entre autres freins le manque de soutien de la hiérarchie préfectorale et les promesses de tous les régimes depuis 1999 à nos jours sans suite.

Oumar Sadio Souaré e a profité pourlancer un appel aux opérateurs économiques guinéens d’oser investir à Mali pour que le tourisme vive et puisse faire vivre ses promoteurs.

Ousmane K.

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Nouhou Baldé de Guineematin : « on nous empêche toujours de travailler »

Previous article

Labé : ces propos du gouverneur qui suscitent une levée de bouclier

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités