ActualitésInterviewPolitique

Lamine Guirassy se confie à Verite224 : « nous sommes leader en Guinée en constante croissance »

0
Lamine Guirassy
Lamine Guirassy
Votre publicité ici

Le groupe Hadafo Media entame ce lundi 7 septembre sa rentrée avec d’importants défis. L’arrivée des nouveaux médias, le débauchage de certains de ses employés, son implantation dans des nouvelles villes de l’intérieur du pays, son PDG, Lamine Guirassy affirme qu’il ne va pas baisser pas les bras.

Mais plutôt, il aborde cette nouvelle rentrée avec beaucoup des perspectives notamment la création de la radio Espace Sénégal. Pour cette année encore M. Guirassy s’engage à maintenir son groupe de sa position de leader en Guinée. Il l’a fait savoir u cours d’un entretien qu’il a accordé à Verite224.com. Le magna de média promet plus des nouveautés aux auditeurs et téléspectateurs d’Hadafo. Lisez.

Verite224.com : quel sentiment vous anime pour la rentrée de 2020 après deux mois de vacances ?

Lamine Guirassy : 2020 est une rentrée exceptionnelle. L’exception évidement vous l’avez tous remarqué c’est quelques départs au sein du groupe Hadafo Media. Mais aussi une année charnière dans le sens que nous sommes à une année d’élection présidentielle en Guinée. On prépare cette rentrée avec beaucoup de convictions. C’est une année où nous sommes très attendus au tournant. 10 ans en terre guinéenne pour nous c’est juste incroyable l’aventure Espace

Qu’est-ce qu’on peut s’attendre à la rentrée ?

Beaucoup de nouveautés. Entre autres nous avons Ahmed Kourouma qui est un homme politique reconverti chroniqueur qui va rejoindre l’équipe des Grandes gueules. Nous avons une ancienne émission qui nous avons reloquer qu’on appelle Kourouma et Compagnie qui était sur les ondes d’Espace en 2008 qui était Condé et Compagnie. Ahmed Kourouma revient avec cette émission. Il y a Thianguel aussi, avec des divertissements. Nous sommes en train de voir aussi pour la production d’une série qui va diffuser l’année prochaine en 2021. Voici en quelque sorte des nouveautés qui vont venir combler tout ça pour le bonheur de nos téléspectateurs. Avec aussi en perspective le lancement soit en fin d’année 2020 ou début 2021 de la radio Espace Sénégal qui n’a rien avoir avec Espace Guinée.

Qu’est-ce qui va changer pour cette année ?

C’est beaucoup plus de live. On va toujours rêver d’avoir une radio 100% parlée. Je pense que chaque année on se donne les moyens pour nous permettre d’atteindre cet objectif. Il vous conviendra que nous démarrons notre programme à 4 heures 45, une première dans notre pays en Guinée. Pour nous il est important de mettre l’accent sur ce qui va se passer dans notre pays cette année. Je parle des élections présidentielles entre autres. Et aussi pour les régions, je parle des radios régionales Labé, Boké, Kindia avec toutes les radios d’Espace à l’intérieur du pays de donner la capacité de nos auditeurs en région de s’affirmer sur l’antenne. C’est-à-dire il y aura plus de lives dans nos régions. Si on était à 4 heures de live nous aurons cette saison 10 heures de live. Pour nous c’est important pour ces populations, ces auditeurs puissent s’exprimer sur leur radio.

Vous dites qu’on vous attend au tournant. Qu’est-ce que vous voulez dire ?

Avec la recomposition de ce qui est en train de se faire. Qu’on le dise ou pas il y a des nouveaux médias qui viennent, d’autres n’ont les moindres du groupe Hadafo Media ont préféré partir c’est comme ça qu’on peut le dire du groupe Hadafo Media même si on n’a rien à prouver dans ce pays. L’autre question qu’il faut se poser, nous sommes plus de 200 salariés sur tout le territoire guinéen aujourd’hui. C’est une année de défi dans le sens que nous avons démarré dans les régions comme Kindia en 2020, on a Mamou aussi en perspective. Qu’est-ce que cette population guinéenne attend de nous. On peut avoir beaucoup d’idées reçues quand on n’a pas des vraies informations. Certainement vous avez entendu dire qu’Espace roule avec le gouvernement. Je pense qu’avec tout ce qui est en train de se passer les gens ont compris, les Guinéens ont compris ce qui est en train de se passer.

Qu’est-ce qui est en train de se passer ?

Les départs qui sont en train de se passer au sein du groupe, il y a quelque chose.

Est-ce que vous êtes victime de complot ?

Je ne dirai pas ça mon cher ça serait insulter la mémoire des gens. Je disais tantôt à vos confrères que la vie d’une entreprise est faite de vicissitude. Il y a des moments d’euphorie, de folie, des moments de forte tension comme des moments de joie. Les collaborateurs qui nous ont quittés ont rapporté quelque chose au groupe Hadafo Media. Je les souhaite bonne chance parce que Dieu avait écrit ça devait se passer comme ça. Maintenant à dire complot c’est trop dire. Mais dire que, est-ce qu’il n’y a pas de main noire pour déstabiliser le groupe ça serait de se mentir. Evidemment parce que tout ça s’est fait pour qu’on puisse se dise il y a quelque chose qui est en train de se passer. C’est dire on pique à Hadafo deux, trois, quatre, cinq voir sept personnes. Moi je m’attendais à plus, on est 200 personnes je vous dis, s’il y au moins huit qui partent.

Des départs oui mais des grandes figures de l’émission phare les “Grandes Gueules”

Des grandes figures ? A part Mohamed Mara et Aboubacar Diallo, les autres sont là.

Comment vous expliquez ces départs massifs ?

Massif ?

Oui et des départs surmédiatisés ?

Espace, c’est la radio leader en Guinée ou la télévision leader. Dans d’autres médias il y a eu des départs. Pourquoi ça n’a pas été médiatisé à ce point-là. On vit à une époque de Buzz, les gens aiment ça, quand c’est comme ça je ne rentre pas. Le reste c’est à nous de tenir bon.  C’est de dire tout ce qu’on n’a pas pu donner aux Guinéens c’est de donner plus.

Vous promettez du lourd aux Guinéens ?

Je promets du nouveau, je promets de la régularité à l’antenne. Evidemment oui parce que l’année dernière on a remarqué que j’étais un peu absent dans les GG entre autres. Cette année je serai beaucoup plus présent à l’antenne. Nous sommes leader en Guinée en constante croissance. Il vous souviendra que le dernier sondage publié par States View Espace est sorti leader avec 88%, ça ce n’est pas rien. Beaucoup de choses ont été dites, beaucoup des choses ont été complotées de gauche à droite.

Il s’agit alors d’un complot

Non. Vous ne pouvez pas placer ça dans ma bouche. Vous ne pouvez pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Quand on est à une place où on est avec la radio Espace, c’est tout à fait normal qu’on puisse créer de jalousie de gauche à droite et que les gens veulent prendre notre place, tous les coups sont permis. Ce n’est pas cette année que nous avons commencé avec cette promo agressive. Soit on confirme notre position de leader, soit on recule. Tous les collaborateurs d’Hadafo Media sont prêts à avancer à donner le meilleur d’eux-mêmes pour répondre aux attentes des auditeurs et téléspectateurs parce que pour nous c’est important.

Quelles sont les difficultés dont vous rencontrées ?

Tout va bien à Hadafo. On revient des vacances, on a envie de recharger les batteries pour vraiment donner le meilleur de nous-même. Difficulté s’il y en a, c’est d’obtenir des agréments à l’intérieur du pays. On s’est fixé l’objectif à dire chaque année on a une ville. Il y a Mamou qui est dans la ligne de mire. On essaie de voir si on peut avoir des autorisations pour Gueckedou.

Est-ce que vous avez peur de l’expansion du groupe Djoma

Non pas du tout. Djoma c’est la complémentarité avec Espace avec les autres médias. Djoma vient de naître. C’est comme si vous me dites si j’ai peur de l’arrivée de CIS-média.

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo

 

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Covid-19 en Guinée : légère hausse des infections au coronavirus  

Previous article

Développement local : la mairie de Kaloum à pied d’œuvre

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités