ActualitésPolitique

Présidentielle 2020 : la CEDEAO confirme la radiation de plus de 2 millions d’électeurs fictifs du fichier électoral

0
Une femme glisse un bulletin dans l'urne (image d'illustration)
Une femme glisse un bulletin dans l'urne (image d'illustration)
Votre publicité ici

Cette cérémonie de restitution a eu lieu cet après-midi du mercredi 23 septembre 2020 en présence de certains commissaires de la CENI, les corps diplomatiques et les représentants des partis politiques. Cette mission d’audit avait pour objectif d’extirper du fichier électoral les présumés mineurs, l’élimination des doublons et la radiation des personnes décédées.

Ce travail d’audit est une suite logique des recommandations faites par la CEDEAO en mars 2020 à l’occasion des élections législatives et référendaires qui consistaient notamment le retrait de la liste l’ensemble des électeurs qui présentent une erreur sur leurs dates de naissance, la reconsidération pour une nouvelle validation les électeurs présentant des similitudes, le retrait de la liste électorale les 2 438 992 électeurs sans pièces justificatives.

Dr. Francis Benzamin, le chef de la mission a livré les catégories d’électeurs radiés qui s’élèvent à 2 440 451 avant de donner le résultat définitif du fichier électoral guinéen assorti de la mission d’audit et d’assainissement des experts de la CEDEAO.

« Les électeurs présentant des dates de naissance erronées ont été systématiquement radiés du fichier électoral. Les 24 mille électeurs présentant des similitudes ont été radiés du fichier électoral à la suite de l’arbitrage basé sur la comparaison des photos. Les 2 millions et quelques électeurs sans pièces justificatives ont été effectivement radiés. Alors, le fichier électoral définitif est passé de 5 323 6679 à 5 410 089 électeurs », a révélé le chef de la mission.

Cellou Baldé, ancien de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Cellou Baldé, ancien de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Interrogé par rapport à sa lecture sur le rapport rendu public par la mission d’audit, Honorable Cellou Baldé, le représentant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) à cette rencontre a déploré la manière de faire de la CENI et de la mission d’audit qui selon lui viole les lois électorales.

« En tant que parti politique majeur, en tant que partie prenante majeure au processus électoral et candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, nous sommes extrêmement déçus de la manière dont la séance s’est déroulée. D’abord sur la forme, pour nous quand on présente un rapport final d’un audit qui a été fait par la CEDEAO, il fallait permettre aux partis politiques qui sont en compétition, qui sont concernés par le fichier électoral de pouvoir s’exprimer, de pouvoir dire quelles sont nos réserves et quelles sont nos recommandations par rapport à ce travail. De l’autre côté, il faut dire dès l’entrée de jeu, ce travail qui a été fait est un travail solitairement fait. Parce que la CEDEAO dans sa démarche n’a pas déclinée des termes de références, n’a pas associé les partis politiques à ce travail et ce travail viole l’article 5 du protocole additionnel de la CEDEAO qui stipule que le contrôle général des électeurs doit se faire pour que chacun puisse savoir s’il est inscrit ou pas et si tu n’es pas inscris pour que tu puisse saisir la CENI ou faire un recours auprès des tribunaux de première instance », a-t-il indiqué.

Pour le représentant du RPG arc-en-ciel, « c’est suite aux différentes demandes que l’UFDG a faites que la CEDEAO est venue pour auditer le fichier électoral. Nous sommes tous guinéens, vous le savez très bien quelle est la région de la Moyenne Guinée qui est le fief de l’UFDG où y a un district qui a plus de 5000 habitants, quel est le village qui attire tous les guinéens, y’en a pas. Mais allez-y en Haute Guinée et en Guinée Forestière, vous verrez des villages agropastorales, des villages miniers qui sont visibles » a déclaré Mory Saran Soumaoro.

Quant à Danssa Kourouma de la société civile, les leaders politiques doivent mettre la Guinée en avant et éviter tout conflit avant, pendant et après les élections.

Abdourahmane Diallo

(00224) 621 28 03 88

 

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Labé : le quartier de Donghol Dayebhe interdit le passage des exploitants de pierres par son territoire

Previous article

Covid-19 en Guinée : 47 nouvelles infections contre 21 patients déclarés guéris du jour

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités