Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Refus de dialogue de l’UFDG : un activiste de la société civile réagit

0

Aliou Condé, l’un des cadres de l’union des forces démocratiques de Guinée a exprimé ce weekend le refus du parti d’aller à un quelconque dialogue avec le président Alpha Condé ce, malgré que 3 de ses opposants détenus à la maison centrale l’aient demandé.

Un refus justifié selon cet analyste, vu les nombreuses restrictions qu’à connues ce parti. « Aujourd’hui la question qui se pose, c’est comment est ce que l’UFDG pourrait rejoindre le cadre du dialogue permanent. Mon analyse porte par rapport à tout ce que ce parti l’UFDG a subi pendant les élections passées. L’UFDG se victimise aujourd’hui, que beaucoup de ses militants et sympathisants sont en prison. Toutes ces choses mettent en colère un parti politique à ne pas rejoindre un cadre consensuel », a déclaré Souaibou Fofana, activiste de la société civile.

Par ailleurs, il a rappelé que se tourner vers un dialogue n’est pas un signe de faiblesse. Il invite donc l’UFDG à faire valoir ses droits au sein de ce cadre permanent de dialogue qui sera dirigé par Fodé Bangoura.

« Dialogue avec le pouvoir en place, ce n’est pas une faiblesse. C’est un dialogue du cadre permanent que nous avons revendiqué nous acteur de la société civile et les institutions internationales. C’est un dialogue pour régler les problèmes du pays », a-t-il précisé.

Visiblement, les cadres du parti de Cellou Dalein Diallo sont divisés sur cet appel au dialogue. La récente sortie d’Étienne Soropogui également, démontre clairement que les détenus politiques à la maison centrale ne conjuguent pas le même verbe.

Ibrahima Sory BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager