Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

RPG Arc-en-ciel : ces femmes dynamiques engagées pour la réélection du Professeur Alpha Condé

0

Elu en 2010 puis réélu en 2015, le président de la République, Pr. Alpha Condé, a dédié ses deux premiers mandats aux femmes et aux jeunes, à qui l’on confie désormais des postes de responsabilité enviables dans l’administration publique. Ce qui, de l’avis général, a été une très bonne initiative.

C’est certainement pour cette raison que pendant les campagnes électorales (communales, législatives et présidentielles) ces deux couches acceptent volontiers de mouiller le maillot pour l’actuel locataire de Sékhoutouréya et son parti, le RPG Arc-en-ciel.

Le 18 octobre prochain, les Guinéens se rendront aux urnes pour le premier tour de la présidentielle. Le président sortant aura en face de lui 11 autres candidats, dont deux femmes. A la mouvance présidentielle, certaines femmes donnent la preuve de leur engagement total et désintéressé pour faire élire le champion du RPG Arc-en-ciel pour son premier mandat au compte de la 4ème République. Parmi ces femmes, l’on peut citer entre autres : Mme Kourouma Hadja N’Sira, Mme Traoré Hadja Nayen Diaye, Mme Bineta Diallo, Mme Assiatou Baldé (ancienne ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts), Mme Anne-Marie du CASE, Mme Mariama Camara ‘’Soguipah’’ (ministre de l’Agriculture), Mme Kadiatou Bah (Daf de la Santé), Djenabou Dramé (ministre de l’Enseignement technique), Mme SINKOUN KABA Hadja TOURE cheffe d’entreprise, Hadja fanta DIANÉ fonctionnaire aux impôts, Mme SABANA au ministère des finances, etc….

Bien avant le lancement de la campagne électorale, ces braves femmes n’ont ménagé ni leurs efforts ni leurs moyens pour promouvoir les idéaux du RPG Arc-en-ciel et du président de la République. Dans leurs quartiers respectifs ou dans leurs villes ou villages d’origine, elles participent activement aux activités menées par le parti au pouvoir dans le cadre de son implantation ou de son renforcement à la base. Les femmes donnent ainsi raison au chef de l’Etat qui, depuis son avènement au pouvoir, n’a cessé de prendre des initiatives en leur faveur.

Le cas des MUFFA en est une parfaite illustration aux quatre coins du pays. De plus en plus de femmes ont accès aujourd’hui aux microcrédits dans les structures spécialisées pour leur permettre de développer leurs différentes activités (petit commerce, couture, coiffure, teinture, maraîchage, etc.). Comme dit l’autre, ce que femme veut Dieu le veut. Au soir du 18 octobre, grâce à une forte mobilisation des femmes de toutes les couches socioprofessionnelles du pays, il est à parier que le premier président démocratiquement élu de la Guinée indépendante n’aura aucun mal à rééditer son coup K.O de 2015 (victoire dès le premier tour). Surtout que son bilan global milite largement en sa faveur face à un club de piètres gestionnaires des deniers publics sous feu le Général Lansana Conté (suivez mon regard).

Ibrahima Sory CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager