ActualitésNos régions

Siguiri : les locaux de la gendarmerie saccagés par des manifestants en colère

0
Une violente manifestation des jeunes à Boké
Une violente manifestation des jeunes (image d'illustration)
Votre publicité ici

La justice populaire devient de plus en plus récurrente dans la région de la Haute Guinée. Une foule en colère a attaqué dans la matinée du mardi 15 décembre dans le district de Balato, relevant de la sous-préfecture de Kintinian, préfecture de Siguiri, une gendarmerie. Les jeunes ont fait sortir un présumé voleur de moto pour le tuer. Ils ont blessé également deux autres gendarmes.

Selon nos confrères de Guineematin, tout à commencé lorsqu’une foule des jeunes en colère s’est rendu à la gendarmerie de la localité afin d’extraire un présumé voleur de moto détenu dans les locaux pour mettre fin à sa vie. Les agents qui étaient sur place ont opposé un refus catégorique. Ce refus a donné naissance à des accrochages jusqu’à ce que les jeunes ont finalement réussi à faire sortir le présumé voleur et l’ont tué. Pendant ces affrontements, deux autres gendarmes ont été blessés et la gendarmerie a été saccagée par la foule.

Interrogé par nos confrères, le vice-président du district de Balato1 a imputé cette responsabilité au Commandant de la gendarmerie. Il l’accuse de négligence, de ne pas réagir à temps pour déférer rapidement le présumé voleur à Siguiri afin d’éviter la colère de la jeunesse.

« Hier nuit, aux environs de 20 heures, les jeunes ont arrêté un jeune voleur de moto. Ils voulaient le tuer sur place ; mais, grâce à notre intervention, il (le présumé voleur) a été conduit à la gendarmerie. Nous avons sensibilisé les jeunes et ils sont rentrés chacun chez soi. Ensuite, nous avons demandé au commandant de la gendarmerie de déposer le jeune voleur à Siguiri ; mais, il a attendu jusqu’à ce matin, à 9 heures, pour le prendre à moto et tenter de le déposer à Siguiri. C’est ainsi que les jeunes ont envahi le poste de gendarmerie, ils ont extrait le voleur et ils l’ont lynché », a expliqué Moussa Sidibé.

Pour le Commandant de la gendarmerie de Balato, le présumé voleur a été déposé dans les locaux de la gendarmerie tard dans la nuit, alors qu’il n’a pas de véhicule pouvant lui permettre de transférer le voleur pendant cette nuit. Il voulait attendre jusqu’au matin pour l’amener afin de déclencher une enquête pour retrouver ses complices.

« Hier nuit, aux environs de 3 heures du matin, j’étais informé par mes agents de l’arrestation d’un présumé voleur… Comme le jeune disait qu’il a son receleur à Siguiri, ce matin, on devait le conduire à Siguiri pour interpeller ses complices. Malheureusement, les jeunes en colère nous ont attaqué et ils l’ont tué. Personnellement, c’est Dieu qui m’a sauvé ; sinon, ils allaient me tuer aussi. Deux de nos agents ont été blessés et des dégâts très importants qu’on ne peut pas évaluer maintenant ont été enregistrés ici. Mais, dire que c’est notre négligence, cela est une fausse accusation. Nous avons reçu le jeune à 3 heures, j’ai n’ai pas un véhicule, il fallait attendre ce matin », a confié le commandant Laye Keïta

Abdourahmane Diallo

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Affaire 200 milliards : la ministre Zénab Nabaya perd le premier round à la justice

Previous article

Cellou Dalein Diallo : « nous faisons face à un véritable terrorisme d’Etat »

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités