ActualitésMonde & Afrique

Afrique : plus de 10 000 travailleurs de la santé en Afrique infectés par le COVID-19

0
Des membres du personnel médical en train de désinfecter un lieu (image d'illustration)
Des membres du personnel médical en train de désinfecter un lieu (image d'illustration)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a organisé une conférence virtuelle ce jeudi 23 juillet 2020 sur les conséquences et les mesures prises par les dirigeants africains en matière de santé avec pour thème : Plus de 10 000 travailleurs de la santé en Afrique infectés par le Covid19, la mise en garde aujourd’hui contre la menace que représente la COVID-19 pour les professionnels de la santé en Afrique.

L’accès insuffisant aux équipements de protection individuelle ou la faiblesse des mesures de prévention et de contrôle des infections augmentent le risque d’infection des travailleurs de la santé. Aujourd’hui selon les spécialistes en santé et les ONGs en santé, plus de 10 000 travailleurs de la santé dans les 40 pays qui ont signalé de telles infections ont été infectés par le COVID-19 jusqu’à présent, ce qui illustre les défis auxquels le personnel médical de première ligne est confronté.

Cette situation survient au moment où les cas de COVID-19 en Afrique semblent s’accélérer. Il y a maintenant plus de 750 000 cas de COVID-19, et plus de 15 000 décès. Certains pays frôlent un nombre critique d’infections qui peuvent mettre à rude épreuve les systèmes de santé. L’Afrique du Sud est aujourd’hui l’un des pays les plus touchés au monde.

Selon Dr Matshidiso Moeti, Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 en Afrique exerce une pression de plus en plus forte sur les services de santé, nous avons plus de 750 000 cas de COVID-19 infectés, et plus de 15 000 décès. Certains pays frôlent un nombre critique d’infections qui peuvent mettre à rude épreuve les systèmes de santé et l’Afrique du Sud est aujourd’hui l’un des pays les plus touchés au monde.

Dans de nombreux pays africains, les mesures de prévention et de contrôle des infections visant à prévenir les infections dans les structures de santé ne sont pas encore pleinement mises en œuvre. Selon l’OMS après une évaluation des cliniques et hôpitaux dans le continent seule 16 % des quelque 30 000 établissements étudiés ont obtenu un score d’évaluation supérieur à 75 % et 7,8 % (2213) disposaient de capacités d’isolement et seulement un tiers avait la capacité de trier les patients.

« Une infection parmi les travailleurs de la santé est une infection de trop », a déclaré Dr Matshidiso Moeti. Les médecins, le personnel infirmier et les autres professionnels de la santé sont nos mères, nos frères et nos sœurs. Ils concourent à sauver des vies mises en danger par la COVID-19. Nous devons nous assurer qu’ils disposent du matériel, des compétences et des informations dont ils ont besoin pour assurer leur propre sécurité, celle de leurs patients et de leurs collègues poursuit-elle.

Dans le souci de freiner la pandémie l’organisation Mondiale de la santé (OMS) en étroite collaboration avec les ministères de la santé a formé  plus de 50 000 professionnels de la santé en Afrique sur la question de la prévention et au contrôle des infections et selon la directrice régionale de l’organisation , il prévoit d’en former plus de 200 000 autres tout en  fournissant  également des documents d’orientation et des lignes directrices sur les meilleures pratiques de soins et les schémas de traitement les plus récents.

L’OMS contribue également à pallier les insuffisances dans la fourniture d’équipements de protection individuelle. Présentement, 41 millions d’équipements de protection individuelle sont prêts à être expédiés de la Chine pour couvrir les besoins de 47 pays africains

Grâce aux efforts concertés de l’OMS et de ses partenaires, certains pays africains ont réussi à réduire considérablement les infections parmi le personnel de santé. Par exemple, il y a deux mois, plus de 16 % des infections par COVID-19 en Sierra Leone concernaient des travailleurs de la santé. Ce chiffre est aujourd’hui tombé à 9 %. La Côte d’Ivoire a réduit la proportion d’infections parmi les travailleurs de la santé de 6,1 % à 1,4 %. L’intensification des mesures de prévention et de contrôle des infections peut encore réduire les infections au sein du personnel de santé.

Cette conférence virtuelle qui avais été organisée par APO a été animé par Dr Matshidiso Moeti Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique. Elle était accompagné par Dr Léonie Claudine Lougue, Ministre de la Santé du Burkina Faso,  Dr Alpha T. Wurie, Ministre de la Santé et de la Population de la Sierra Leone, et du Dr Jemima A. Dennis-Antwi, Spécialiste Internationale de la Santé Maternelle et de la Profession de Sage-femme.

Kadiatou Thierno Diallo

Journaliste

Facebook Comments

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Damantang Camara accusé d’avoir formé une milice pour commettre des actes de vandalisme lors des manifestations

Previous article

Justice : Fonikè Manguè devant le juge le 06 août

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités