Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

« Alpha Condé gère la Guinée comme il gère sa petite famille »

0

« La crise socio-politique que traverse la Guinée est née de la volonté de Alpha Condé de s’offrir un troisième mandat en Guinée« , a déclaré Pépé Francis Haba, lors d’une interview qu’il a accordé à notre rédaction.

Par la même occasion, président du parti Union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD) a exprimé son regret suite au silence de la justice face aux violences politiques enregistrées en Guinée.

Les cadres de l’ANAD ne compte pas baisser la garde face à ce qu’il qualifie de la fraude électorale organisée la CENI confirmée par la cour constitutionnelle. Pour lui, la crise sociopolitique que traverse le pays est le fruit de la partielle de l’organe de gestion des élections en Guinée.

« Notre pays traverse une situation assez chaotique. Vous savez ça été difficile d’abord pour les leaders politiques de l’opposition, pendant la campagne électorale de se rendre dans certaines zones. Au-delà de cela après les élections, les résultats sortis des urnes ont donné Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG vainqueur. Il a revendiqué cette victoire-là. Malheureusement la CENI a donné des faux résultats. La cour constitutionnelle aussi a confirmé ces résultats frauduleux », a déclaré Pépé Francis Haba.

Depuis le début de la violence post-électorale, la Guinée a enregistré plusieurs morts et des dégâts matériels importants. Face à cette situation le président l’UGDD fustige le silence du pouvoir judiciaire.

« Nous sommes dans un État où la gestion se fait comme une gestion de famille. « Alpha Condé gère la Guinée comme il gère sa petite famille. C’est un peu comme dans la cour du roi. Où il y a un seul chef d’Etat, une seule personne qui décide de tout. Aucune justice, nous avons vu pendant plusieurs mois depuis avril 2019 avec l’opposition et les forces vives de la nation contre le 3ème mandat, nous avons vu comment l’Etat a réprimé dans le sang contre les manifestants. Des femmes ont été humiliées, des vieillards ont été violentés et des enfants ont été tirés à bout portant. La justice n’a rien fait », a-t-il ajouté.

Malgré l’interdiction de la manifestation par les autorités, Francis HABA ne compte pas se reculer aux muscles de l’Etat. Il appelle à la population de respecter les signes de manifestation lancé par Cellou Dalein DIALLO pour le 25 novembre 2020.

Ibrahima BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager