ActualitésFaits-diversNon classé

Conakry/Environnement : les bras de mers menacés par l’action humaine

0
Des ordures au bord de la mer dans une plage de Conakry
Des ordures au bord de la mer dans une plage de Conakry
Votre publicité ici

Des déchets plastiques ou encore des ordures de toutes sortes dégageant ainsi des odeurs nauséabondes. C’est l’image qu’affiche la plupart des plages de la capitale. Cette menace des riverains sur les bras de mers inquiète les environnementalistes.

« Voyant ça, ça me met vraiment mal à l’aise, impuissant parce qu’on a souvent fait des sensibilisations par rapport à ça. Mais on dirait que les gens ne comprennent pas et puis les populations chacun fait ce qu’il veut. Sinon, ces bordures de mer auraient dû être autre chose que de les polluer. Regardez la plage de Rogbanet aujourd’hui, les saletés sont partout. Avant nous on partait pour nager là-bas. Mais aujourd’hui c’est impossible à cause des tas d’ordures. Ils ont construit tous les nids de mer. Ces ordures sont mises là-bas par nous les citoyens alors que la mer n’accepte pas les saletés », Ismael Baldé, environnementaliste.

Avec leurs maigres moyens les administrateurs des plages se battent tant bien que mal pour rendre propre ces lieux de distractions. Pour une gestion rationnelle des ordures sur ces bras de mers, des jeunes entrepreneurs comptent sur le soutien de l’Etat.

« La gestion des ordures en bordure de mer. Nous le faisons manuellement mais je vous assure que c’est très compliqué parce que nous le faisons avec les moyens de bord. C’est avec des brouettes, des râteaux, des balais avec une équipe très restreinte. Je souhaite que l’Etat nous aide et aussi à toute personne de bonne volonté », a lancé Pascal Kourouma, administrateur de la plage Takonko.

En 2019, lors d’un des conseils des ministres, le président Alpha Condé a ordonné que la mission des brigades urbaines motorisées nouvellement créées soit étendue au respect de l’interdiction de dépôt d’ordures sur les bords de mer. Une décision qui est restée sans effet sur la protection de l’environnement.

Ibrahima Sory BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Marché Enco-5 : les autorités se livrent à la chasse aux femmes vendeuses au bord de la route

Previous article

“Alpha Condé gère la Guinée comme il gère sa petite famille”

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités