ActualitésPolitique

Marché Enco-5 : les autorités se livrent à la chasse aux femmes vendeuses au bord de la route

0
Ces femmes vendeuses traversent les murettes pour vendre leurs marchandises
Ces femmes vendeuses traversent les murettes pour vendre leurs marchandises
Votre publicité ici

Depuis quelques mois le ministère des travaux publics a procédé au dépôt des murettes sur les marchés de Conakry se trouvant au bord des grandes routes. Selon le département, la construction de ces barrières vise à réduire les accidents de la circulation en créant un espace entre les vendeurs et les engins roulants. Ce mardi 24 novembre 2020 nous avons fait un tour au marché d’Enco-5 dans la commune de Ratoma.

Dans beaucoup de foyers en Guinée, les femmes font des petits commerces pour aider leurs époux à effectuer certaines dépenses dans la maison. Généralement elles revendent les produits de premières nécessité comme : les poissons dans les différents marchés de la capitale. Comme d’habitude, elles sortent très tôt le matin pour aller à la recherche des denrées alimentaires dans les grands marchés de Conakry pour revenir vendre dans les marchés de leur quartier.

Au marché Enco-5 des syndicats sont déployés tout au long de la route pour s’assurer que les femmes ne risquent pas leur vie en vendant au bord de la route. Nous retrouvons beaucoup de femmes et des enfants qui viennent les assister. Mais les femmes préfèrent malgré la présence des syndicats de sortir derrière ces murettes pour faire leur commerce. Toutefois il y a le calme jusqu’à ce que les syndicats arrivent pour faire le contrôle et ça devient une véritable chasse aux souris et chats entre les vendeuses et les syndicats. Ces  derniers cherchent à ce que la consigne qui met les femmes derrières les barrières soit respectée. Dès que les vendeuses voient les syndicats elles prennent la fuite avec leurs marchandises pour ne pas que celles ci soient attrapés par les syndicats. Chaque marchandise confisquée sera amené et garder au bureau du marché.

Tandis que certains vendeurs sont assis à leurs places dans  le marché pour faire tranquillement leurs petits commerces d’autres pour des raisons que nous ignorons prennent le risque de sortir sur la route pour vendre.

En 2018 sept femmes mareyeuses ont perdu leur vie dans un accident de circulation à la Minière, dans la commune de Dixinn. Elles étaient sorties à 5 heures à la recherché des marchandises au port pour revendre au marché de Sonfonia.

Thierno Sadou Barry

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

France : ce couple guinéen et ses trois enfants sont tous nés au mois de novembre

Previous article

Conakry/Environnement : les bras de mers menacés par l’action humaine

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités