ActualitésEconomie

Cellou défend le francs CFA et s’attire de la foudroyante colère de Nathalie Yamb

0
Cellou Dalein Diallo et Nathalie Yamb
Cellou Dalein Diallo et Nathalie Yamb

En séjour à Ouagadougou où il a pris part à une rencontre sur l’international libéral, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a accordé un entretien à la radio Omega FM.

Au cours de l’interview, Cellou Dalein Diallo s’est prononcé sur le mécanisme de fonctionnement du francs CFA qui va être remplacé bientôt par ECO. Le Chef de file de l’opposition a défendu la monnaie hérité de la colonisation.

« Il y a beaucoup de malentendus en ce qui concerne le CFA. On a fait un mauvais procès au CFA. C’est vrai que c’est un système hérité de la colonisation mais qui a été suffisamment adapté. Les gens ne comprenaient pas que le dépôt de 50% des réserves sur le compte d’opération en France, c’est comme si l’Afrique était spoliée de ressources. Non ! Les pays de l’UEMOA gardaient la propriété sur ces ressources. Et puis ressources étaient rémunérées. Elles avaient une rémunération suffisante qui était au moins égale sur ce qui est obtenu sur les autres dépôts« , a dit le patron de l’UFDG.

« Aujourd’hui il y a un progrès important qui a eu lieu, le progrès annoncé par le Président Ouattara et le Président Emmanuel Macron. La France assure à titre transitoire garantir à cette monnaie tout en renonçant au compte parti, plus de compte d’opération, plus de présence d’administrateurs français dans les instances de gestion monétaire ni au conseil d’administration de la BCAO, ni au comité monétaire, ni au contrôle d’activités bancaires en attendant que l’ECO soit adopté par tous les pays membres de la CEDEAO« , a-t-il ajouté.

Cellou Dalein Diallo a expliqué que grâce à la France, le francs CFA a une stabilité : « Evidemment si on disait que le CFA n’est plus, que le mécanisme garantissant sa stabilité n’était plus, il y a un risque qu’il ait une fuite devant le CFA. Je pense que le maintien de la garantie de la France dans cette phase transitoire avant que la CEDEAO adopte un système au taux d’échange flottant ou fixe, avant les réserves d’échange de la région soient ensemble, je pense que c’est une mesure conservatoire utile pour ne pas que les gens considèrent que l’avenir du CFA est devenu incertain et qu’il faut s’en débarrasser« . « On risquerait d’assister à une dollarisation excessive des économies de l’Union. Mon pays n’est pas membre de l’UEMOA donc n’en a pas comme monnaie le CFA mais je comprends les raisons qui ont prévalu pour ces mesures conservatoires. Je comprends aussi que c’est dans le cadre de la coopération monétaire entre la France et les pays de l’UEMOA que la France a accepté de renoncer au compte parti tout en maintenant les garanties pour la fixité du taux d’échanges et pour la convertibilité de la monnaie« , a-t-il dit.

Nathalie Yamb, membre du parti de l’ivoirien Mamady Coulibaly, a dans un Tweet répliqué de manière cinglante la sortie de l’opposant guinéen. L’activiste suisse d’origine camerounaise a qualifié Cellou Dalein Diallo de « prostitué monétaire« . « Cette déclaration est [prends moi cadeau] à l’attention de la France, du racolage pure et simple. Celui-là est tout sauf un opposant. Ne perdez pas votre voix à le voter« , a-t-elle lancé.

Fatoumata Binta Diallo

 

Facebook Comments
Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Manifestation contre le délestage devant le domicile de Kassory Fofana à Lambanyi

Previous article

Musique : regardez le clip « Seloumo » du groupe Team RG

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités