Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Cimenterie : Elhadj Ibrahima Diallo abattu chez lui devant sa femme

0

Les quartiers de la capitale Conakry et les préfectures avoisinantes renouent avec l’insécurité. Dans la nuit du dimanche à lundi 3 août, un septuagénaire a été tué par des hommes armés à la Cimenterie, un quartier de la préfecture de Dubréka.

D’après Kadiatou Diallo interrogée par Verite224.com, couché aux environs de 2 heures du matin Elhadj Ibrahima Diallo à la retraite de la vie active depuis quelques années s’est réveillé par des bruits au niveau de la porte de sa maison.

« Les bandits tapaient sur la pore pour tenter de l’ouvrir. Ils avaient commencé à défoncer la porte. Mon père s’est réveillé et a ouvert le garage. C’est à ce niveau qu’il a trouvé un inconnu qui a ouvert le feu au niveau de son abdomen« , explique la jeune femme au téléphone de notre rédaction.

« Quand ils sont entrés, ils ont trouvé sa femme et sa fille. Ils ont cogné sa fille avec la crosse de leur arme. Un d’entre eux a pointé l’armée sur sa femme. Les autres sont entrés dans les chambres pour fouiller. Ils ont pris les téléphones et une télé. Finalement, ils ont abandonné la télé du fait qu’ils ne pouvaient escalader le mur avec elle. Nous ne savons pas la somme exacte qu’ils ont pris car ils s’étaient entrés dans la chambre d’Elhadj« .

C’est après le départ des malfrats que la famille a été stupéfaite de découvrir le corps sans vie d’Elhadj Ibrahima Diallo gisant dans son sang. On apprend que la police était venue et a ouvert une enquête. Le corps de la victime a été transporté à la morgue. Pour le moment, aucune date n’a été fixée pour son enterrement.

Fatoumata Binta Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager