Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Fatoumata Baloka Kaba nous parle de son livre « De la tristesse à la joie, la femme s’exprime » [Interview]

0

 Au cours d’une interview accordée à Verite224.com, l’écrivaine-poète  Fatoumata Baloka Kaba ou Ebène Baloka pour les intimes s’est exprimée sur la place qu’occupe la femme dans la société africaine.

Baloka, âgée de 26 ans, auteure de « de la tristesse à la joie, la femme s’exprime » a également dénoncé les mauvaises pratiques dont sont victimes de nos jours les femmes dans notre environnement social. Dans cet entretien, elle évoque aussi l’émancipation, l’autonomisation et les violences dont font l’objet les femmes.

Lisez l’intégralité de l’entretien.  

Verite224.com : Parlez-nous de façon résumée votre œuvre « de la tristesse à la joie, la femme s’exprime » :

Fatoumata Baloka Kaba : De la Tristesse à la Joie, la Femme s’exprime est ce recueil qui relate plusieurs thèmes, mais je commencerai ce résumé succinct par le choix du titre. Comme la vie est faite De tristesse et de joie d’une part et la Femme africaine, celle qui est feu et l’eau, passe sa vie à vivre la Tristesse pour connaitre la Joie de l’autre part, ce titre est un symbolisme de la vie et de la Femme Africaine.

Ensuite la Femme africaine est d’habitude celle qui ne parle que par le silence mais ici, j’ai décidé que la Femme continuera à s’exprimer par le silence et par la meilleure des expressions, c’est-à-dire : L’Ecriture.

Un Recueil de 58 Poèmes qui aborde des thèmes comme le Patriotisme, les Enfants, l’Amour, la Nature, la Femme entre la soumise, la veuve, la rebelle, la sensuelle, l’amoureuse, la déchirée … Tous les thèmes de ce Livre ont un point : Engagé, comme l’activiste que je suis, ce livre est un autre moyen de lutter pour ce que je crois juste.

La couverture du recueil poétique « de la tristesse à la joie, la femme s’exprime »
La couverture du recueil poétique « de la tristesse à la joie, la femme s’exprime »

Qu’est-ce qui vous a motivé à dédier vos poèmes aux femmes ?

Si la Femme est le commencement de tout, si la Femme est la clé pour tout succès, si la Femme est la muse de tout Artiste en général et si, Elle est la parfaite imparfaite Du Parfait, comment moi, une simple rêveuse ne peut leur dédier ma Plume en particulier et ma vie toute entière en générale.

Ce recueil aborde de tous les thèmes comme pour dire, que la Femme, si elle le souhaite peut s’aventurer sur tous les terrains pour réussir enfin avec brio et admiration. Je ne lui dédie pas que mes Poèmes mais toute ma vie.

Ce qui m’a encore plus motivée est cette motivation divine, pour moi tout est symbolique si toutes les Religions, croyances et idéologies ont placé la Femme en premier plan en la dédiant des Sourate, des Chapitre, Sagesse … Pourquoi pas une Amoureuse des Religions et Croyances n’en fera pas autant. Voilà les raisons de ma motivation. Merci infiniment.

De nos jours on constate que les femmes sont minoritaires dans les instances de prise de décisions, quelles explications faites-vous à cette situation ?

Plusieurs entre autres Très Cher : Le renoncement de la Femme d’abord, parce que c’est vrai que nous sommes dans une société patriarcat mais comme je l’ai dit tantôt, quand une femme veut, elle réussit avec Brio et admiration. Rien n’est facile mais avec ça, notre volonté, une patience, une formation, une persévérance, une bonne éducation et l’humilité, Elle, on ne sera plus dans les instances mais on sera à la tête même de ces instances.

Ensuite, il faut que les Femmes, elles- mêmes se soutiennent, s’entraident, s’aiment, s’acceptent et se tolèrent pour qu’enfin montrer à celui qui se trouve à la tête de ces instances que nous le pouvons et qu’il a des Reines pour Opposantes. Non mais, sincèrement, qui peut opposer à celle qui par son charme rend fou le plus sage !?

Enfin, j’ajouterai qu’il y a de l’espoir parce que nous remarquons que la Guinéenne sait se démarquer et occupent tous les fronts et très bientôt, elle occupera le meilleur des fronts, la tête même de toutes les instances guinéennes. I Can dream and me too make that dream.

Fatoumata Baloka Kaba avec un lecteur qui vient de se procurer de son nouveau recueil poétique
Fatoumata Baloka Kaba avec un lecteur qui vient de se procurer de son nouveau recueil poétique

Quel regard portez-vous de la recrudescence des violences faites aux femmes en Guinée ?

Je suis émotive donc très attristée par rapport à cette augmentation mais cela est due à plusieurs facteurs comme la non sanction et pourquoi parce que les femmes ne sont pas à la tête et pour être à la tête, il faut d’abord doivent s’unir, éviter de tomber dans les problèmes de leadership et d’égo en laissant celui capable à diriger pour l’intérêt collectif.

Un manque de suivi des lois, l’affinité et le fanatisme. Il faut donc sortir du cadre, il est le frère au fils de ma Mère ou bien c’est Dieu, je donne pour moi à Dieu. Seigneur ! Comme DIEU souffre.

Je suis de celle qui pense et croit : Qu’il faut du sang pour le sang et la vie pour la vie afin que le mal disparaisse ou diminue sur terre.

Je suis désolée de heurter la sensibilité de certains de vos lecteurs mais nous sommes épuisées de voir nos Sœurs se faire tuer dans la main de leur Epoux, écœurée de voir nos filles se faire violées par des malades et nos Mères passées toutes leurs nuits à pleurer pour toutes ces atrocités alors à grands maux, grands remèdes.

 

Dans la préface de votre recueil poétique vous avez mentionné des versets coraniques, est-ce que c’est pour montrer que les religions donnent des droits aux femmes ?

Je commencerai par remercier l’Ecrivain Ibrahima BANGOURA pour son temps, sa disponibilité et sa Plume pour avoir su capter l’essence même de ma vie et de mon Recueil dans sa Préface.

Les Versets Coraniques sont là d’abord pour remercier DIEU pour SA Grace et rappeler que DIEU est parfait mais les Hommes ne sont pas. Il faut donc savoir que toutes les Religions ont donné une place prépondérante à la Femme.

Elles donnent tous les droits à la Femme. J’ai un message pour ceux qui pensent que les Religions en général et musulmane en particulier dégradent la Femme se trompent parce que si c’était le cas, DIEU dans Sa Grandeur ne nous dédiera pas une Sourate, celle NISSA ou FEMME. Il faut être important pour bénéficier d’une dédicace spéciale. Nous sommes importantes.

Vous avez écrit vos poèmes en français, anglais, arabe et certaines langues nationales. C’est un nouveau style. Qu’est-ce qui vous a motivé faire ce nouveau style littéraire ?

Tout d’abord, je suis une belle rebelle qui a pour devise de tout connaitre et peut être, les refuser après. C’est ce que j’ai fait avec les règles classiques de la Poésie française dans ce recueil pour ainsi imposer mon nouveau style comme mon Modèle, Charles BAUDELAIRE a eu à le faire dans les Fleurs du mal.

Ce qui a motivé ce nouveau style littéraire est la recherche du Savoir, c’est-à-dire amener mes lecteurs à faire des recherches, profiter de cette lecture pour sortir encore plus riche de leurs découvertes et ensuite pour faire imposer nos langues nationales en leur donnant ainsi cette place qu’elles méritent.

Avez-vous l’intention d’écrire une seconde œuvre ?

L’écriture est toute ma vie, aucune journée ne passe sans que je n’écrive et j’ai choisi la Poésie comme genre, un qui me ressemble, de la sensibilité, des émotions de l’Amour … Un genre dans lequel, les émotions ont plus leur place. J’ai commencé à écrire quand j’avais 13 ans et 13 ans après, j’ai pu écrire 4 Livres dont 3 Recueils et un Essai, pour bientôt les autres verront jour. J’écris également pour des gens, je suis une négresse littéraire ou une prête – plume.

Quel message avez-vous à lancer à l’endroit non seulement des femmes mais aussi aux autorités ?

Aux Femmes, je commencerai par dire qu’il faut qu’on s’aime, se tolère et qu’on se soutienne sincèrement.

Aux Autorités, de ne pas oublier que par la terre nous venons et dans la terre nous repartirons. De penser à cela dans leurs gestions et surtout de respecter Eux-mêmes les règles pour ensuite veiller à ce que les lois soient respectées.

Je terminerai par remercier ceux qui n’ont pas cru en moi et présenter ma meilleure revanche. Puis remercier ceux qui ont cru en moi, pour leur soutien indéfectible, à mon Agent Littéraire Mamady SYLLA qui s’est déplacé jusqu’au Sénégal pour que le bébé puisse naitre et merci infiniment à Toi, Très Cher DIALLO.

Que DIEU bénisse la Guinée et apporte la Paix et l’Amour dans nos cœurs.

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager