Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Kassory Fofana : « la croissance économique ne se mange pas »

0

En visite à Tougué, le premier ministre Kassory Fofana a procédé au lancement de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES). Contrairement à Labé, à Tougué la visite du premier ministre n’a enregistré aucun incident. Devant une foule des populations de Tougué venue l’accueillir, Kassory Fofana a livré un discours.

Dans son allocution, le locataire de la primature a dressé un tableau sombre de l’indice de développement en Guinée. Il a souligné notamment que 60% de la population guinéenne est pauvre dont 65% réside en zones rurales. « Malgré nos performances économiques sur la période récente et la robustesse de notre croissance, les conditions de vie de nos populations demeurent difficiles. Le dynamisme économique de notre pays ne semble pas avoir permis d’avancées notables en termes de réduction de la pauvreté et des inégalités, qui se sont aggravées« , a dit le chef du gouvernement.

« La croissance économique ne se mange pas. Elle ne nourrit pas non plus les Guinéens. Ce qui intéresse nos populations, ce sont les fruits de la croissance économique. C’est pour cette raison que je me suis engagé, en accord avec le Président de la République, à créer une Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES)« , a indiqué Kassory Fofana. Un peu plus loin, M. Fofana a révélé que lui-même est issu d’une famille pauvre. C’est pour cette raison qu’il connait les conséquences néfastes de la pauvreté.

« Si on regarde mon parcours, on peut considérer que j’ai une vie bien remplie. Mais je n’oublie pas d’où je viens et qui je suis. Je suis un fils d’imam venant d’une famille modeste, et mon destin était de maitriser le coran et de travailler dans les champs« , a-t-il souligné.  « Le premier devoir d’un homme politique, c’est de dire la vérité. Et la vérité, c’est que je sais, dans mon âme et dans ma chair, ce que cela signifie d’être pauvre, parce que je suis moi-même issu de la pauvreté« , a-t-il martelé.

Dans sa phase expérimentale, le projet ANIES va se déployer dans les localités considérées comme des zones les plus pauvres du pays. Il s’agit de Gaoual, Forécariah, Kindia, Beyla, Dabola, Kérouané, Kouroussa, Mamou, Tougué et la capitale Conakry. Le projet cible 400 mille démunis.

Dans la foule des citoyens venus l’accueillir, certains militants du RPG brandissaient des pancartes en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. Tout au long de son discours, Kassory Fofana n’a fait aucune mention d’un changement de la constitution. De retour de Tougué, une partie de la délégation de la primature a essuyé des tirs des cailloux. Des personnes non identifiées s’en sont pris au véhicule du bureau de presse de la primature.

Par Fatoumata Binta Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager