ActualitésLibre Opinion

LA PRESSE COMPLICE DE ALPHA CONDE (opinion)

0
Votre publicité ici

LA PRESSE COMPLICE DE ALPHA CONDE
La Presse Guinéenne dans son ensemble est une déception. À ce jour c’est l’un des poisons les plus dangereux pour notre semblant de démocratie. Il est vrai que dans le milieu il ya des journalistes très respectables mais la façon dont nos journalistes traitent l’information est catastrophique. Leur façon de poser les questions et le débat du moment laisse entrevoir deux choses:
Soit ils ont un problème de formation qui lès empêche d’appréhender et de scerner  les enjeux du moment.
Soit ils font exprès de nous prendre pour des abrutis en essayant systématiquement de prendre tout le monde pour responsable de ce qui se passe. Quand ils veulent faire leur fourre-tout ils utilisent l’expression “Les acteurs politiques”. C’est-à-dire que pour eux CDD a la même responsabilité que Alpha Condé, Sydia à la même responsabilité que Kassory , Ousmane Gaoual a la même responsabilité que Damaro…
Pourtant même un collégien sait que l’État est le premier garant de la sécurité des personnes et de leurs biens. l’État est le garant de la justice et de la paix. C’est l’État qui a la première responsabilité de garantir le respect des lois pour le bien de tous. Qui incarne justement cet État ? C’est Alpha Condé Président de la République, c’est Kassory Fofana premier ministre chef de gouvernement, ce sont les institutions républicaines.  C’est eux qui ont reçu le mandat du peuple de Guinée pour collecter les taxes et impôts par le biais des services déconcentrés afin de nous protéger, protéger nos biens et de nous fournir les services publics.  Ni CDD , ni Sydia , ni Abdourahmane Sanoh n’ont reçu ce mandat.
Chers journalistes , depuis 2010 Alpha Condé et les institutions républicaines qui ont reçu le mandat du peuple violent, tripatoullent nos lois. À t-on besoin de rappeler à des journalistes professionnels les lois qui ont été violées par ceux qui sont chargés de les faire respecter depuis 2010 ? Non! Vous en savez mieux que moi. Prenons quand même un seul exemple. La haute cours justice que Alpha Condé a refusé de mettre en place pendant ses deux mandats. Par cette attitude Alpha Condé et tous ses ministres sont restés au dessus de la loi depuis 2010( je parle sous le contrôle des juristes).
Chers journalistes si nous revenons au problème du moment. Rappelons que  la loi est un consentement collectif pour le bien commun, pour la justice et la paix en société qu’aucun citoyen, même le président de la République ne peut changer selon son bon vouloir et ses désirs personnels. S’il y’a des tueries aujourd’hui , s’il ya des pillages aujourd’hui , s’il y’a des affrontements à caractères communautaires , s’il y’a contestation d’un pouvoir ou d’une élection c’est justement parceque Alpha Condé a brisé ce consentement collectif qu’est la loi pour assouvir ses désirs personnels afin de mourir au pouvoir. C’est ça la cause des causes. Cet Alpha Condé qui a combattu le pouvoir à vie de Lansana Conté, qui a combattu le pouvoir miliaire de Dadis , qui promis d’être le Mandela de la Guinée, c’est lui qui a brisé le consentement collectif (la loi) en jettant tout ce pour quoi il s’est battu dans la poubelle.
Chers journalistes si Alpha Condé s’était soumis à la constitution sur laquelle il a prêté serment à deux reprises serions-nous aujourd’hui dans une guéguerre de pour ou contre un troisième mandat ? Aurions-nous enregistrés les plus de quarantes morts à N’zerekoré et Ratoma lors du forcing pour changer justement cette constitution à partir de laquelle il a gouverné pendant dix ans ? Oh chers journalistes j’oubliais que des juristes et non pas des moindres vous ont fait croire que ce changement de constitution est légal mais y’a t-il un sacrifice plus lourd que les pertes en vies humaines que nous comptons ? un seul geste de Alpha Condé qui consiste à respecter la constitution, respecter ses engagements , honnorer  la lutte qu’il a toujours prétendu défendre ne nous aurais-t-il pas évité ce bain de sang et ce chaos ? Tous les faits et gestes des acteurs politiques que vous mettez dans le même panier que Alpha Condé ne sont que les conséquences de l’obstinement d’Alpha Conde. Si leurs attitudes d’appeler à manifester par exemple sont des causes des violences ; l’envie de Alpha Condé de mourir au pouvoir est la cause de ces différentes causes.
Chers journalistes si après tout ce qui vient d’être susmentionné dans un français de la rue accessible à tous,vous continuez à mettre Alpha Condé et ses adversaires sur la même balance l’histoire vous jugera. La presse est le quatrième pouvoir d’une démocratie dit-on et aujourd’hui de par l’attitude de cette presse, une dictature est en train de s’enraciner. Par la complicité de la presse qui fait du 50/50 le dictateur voit que son régime partage ses crimes avec ses adversaires alors qu’il est le seul à avoir reçu le mandat du peuple pour faire régner l’ordre.
Pathé Rachid Diallo, sociologue
Tel: 666477567
Facebook Comments

Votre publicité ici

La Guinée avant tout ! Par (Ibrahima Kandja Doukoure, New York)

Previous article

Mariama Ciré Diallo : « mon mari a été brûlé vif »

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités