ActualitésEconomie

Pourquoi les start-up guinéennes ne décollent pas [Kindy Dramé]

0
Kindy Dramé, spécialiste de la communication digitale
Kindy Dramé, spécialiste de la communication digitale

Sur les réseaux sociaux plusieurs Guinéens sont assez critiques sur l’Etat qui n’accompagne pas assez les start-ups guinéennes dans leurs initiatives, mais nous-mêmes en tant que consommateur nous préférons utiliser des solutions et des produits venant de l’extérieur et dénigrer le travail acharné que font les startupeurs guinéens sur le terrain.

L’esprit de patriotisme doit commencer vers le bas et pas forcement vers le haut.  Nous avons des jeunes entreprises très, prometteures qui mériteraient une aide plus soutenue. Pour y remédier achetons guinéens et valorisons le made in Guinée.

Je suis d’accord avec vous l’écosystème des start-ups n’est pas encore mur, donc tout fonctionne en informel.

Et les start-ups guinéennes n’émergent pas. Difficile de le confier à haute voix quand l’heure est à l’optimisme général pour le continent. Et le covid-19 vient de plomber le morale.

Néanmoins, la majorité des jeunes que j’ai interrogées ont indiqué que la raison qui explique cette situation est intimement liée à un manque de volonté politique, pour accompagner leur développement et aussi les consommateurs qui préfèrent les produits étrangers.

L’autre raison, c’est un environnement défavorable qui ignore les véritables besoins de ce type d’entreprise, notamment sur le plan de la fiscalité. Mais pour de nombreux observateurs, la mauvaise interprétation des réalités guinéennes est la principale raison de ces échecs. Une situation qui bloque, de facto l’arrivée des financements. D’après ceux-ci, les solutions proposées par les acteurs guinéens ne seraient pas, dans la majorité des cas adaptés.

Les solutions de paiements, la livraison et les habitudes d’achat de nos concitoyens ne sont pas encore assez démocratisées.
De nombreux jeune déplorent que dans le pays, les banques rejettent systématiquement les dossiers de demande de prêt qu’elles formulent.

Les start-ups guinéennes devraient à mon avis moins se plaindre de ne pas avoir accès au financement et se concentrer en amont sur des projets qui répondent aux besoins, et en aval, sur la façon d’atteindre les objectifs, une fois lancé.

Kindy Dramé

Facebook Comments
Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

L’autre face cachée du double scrutin du 22 mars 2020 :  la marchandisation des militants de l’opposition

Previous article

Ismaël Condé qualifie de « délinquants » les militants du RPG qui l’ont attaqué

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités