ActualitésLibre Opinion

Sommes-nous tous des Guinéens ?

0
Le cortège de Cellou Dalein bloqué à la rentrée de Kankan
Le cortège de Cellou Dalein bloqué à la rentrée de Kankan
Votre publicité ici

De  par les noms, la géographie et même par l’histoire, la réponse peut être affirmative, sauf que dans les faits,  la réalité est tout autre.
Lorsque nous observons de près ce qui se  passe en Guinée sous ce régime,  nous distinguons deux types de guinéens : l’un au -dessus de la loi et l’autre  à la merci de ceux qui font la loi.

Intéressons-nous à la première catégorie.  Ce sont ces guinéens qui ont le pouvoir, qui sont proches du pouvoir, qui bénéficient des faveurs du pouvoir, qui viennent des mêmes localités que ceux  qui  détiennent   le pouvoir. Cette catégorie fait ce qu’elle veut, personne ne peut l’arrêter, fut-il un agent des forces de l’ordre ou un magistrat.

Ils peuvent mobiliser les biens publics  pour des causes personnelles, mais ce sont eux la loi, personne ne les demandera. Ils peuvent entreprendre  des actes de violences en pleine journée sans être inquiétés   par une autorité compétente. Le cas des « coupeurs de routes de Tokounou »  et les « terroristes de Kankan » est illustratif. Comment peut-on comprendre que les gens armés de fusils, de gourdins, de couteaux, agissant à visage découvert pour empêcher un candidat qui a payé sa caution et qui a été  reconnu par la cour constitutionnelle comme apte à briguer la magistrature suprême soit interdit d’accéder sur une portion du territoire national et que  les auteurs  soient remerciés par des gens qui devraient être les premiers à condamner ces actes. Quelles explications peut-on donner  aux actes pillages de Kankan ville ?  Comment peut-on comprendre le silence des autorités locales et même du gouvernement face à l’oppression dont des guinéens ont été victimes dans une partie de la Guinée ?  Même si c’était dans la sous-région ouest africaine des guinéens avaient subi un tel sort, notre gouvernement allait se faire entendre, et pourquoi pas alors sur le territoire national ?

Dans les mêmes circonstances sont arrivés les événements malheureux de N’Nzérékoré en mars 2020, et les présumés auteurs arrêtés et déférés dans les prisons à Kankan sans jugement. Mais ils sont certainement  des guinéens de seconde zone c’est pourquoi la « justice suprême » s’est fait entendre de cette manière dans ce dossier.  Renversons les choses, si c’était le contraire qui s’était produit à Boké, à Labé, à Macenta, … qu’allait être la déclaration du gouvernement  guinéen dans les heures qui ont suivi ces actes ?

Comment peut –on expliquer aux écoliers que notre devise  contient le mot « justice » lorsque certains guinéens sont humiliés publiquement par les gens qui devraient les protéger ?  Comment peut-on faire comprendre aux autres africains que notre devise contient le mot « solidarité »  lorsque les compatriotes sont violentés par d’autres compatriotes aux yeux d’autres compatriotes sans être secourus ?

La bêtise dans tout ça, c’est nous même, aucun de ceux qui ont des postes de responsabilité ne descendra dans la rue pour piloter les violences. Ils sont tous assis dans les bureaux climatisés et nous demandent de se battre pour eux et après ils nous donnent des chaises, des « chaines musicales », des tee-shirts, des pagnes de nylon et peut-être un sac de riz, pendant ce temps, leurs enfants, cousins, neveux, … étudient dans les écoles ultra modernes dans les pays du nord ou l’ouest. A leur retour, ils deviennent encore nos guides, car ces gens ont déjà programmé nos cerveaux et nous avons accepté que tous ceux qui étudient dans ce pays n’ont pas de niveau, le bon niveau pour gérer  vient de l’extérieur.

Tenons compte  de ce qui nous a été dit depuis dix ans ! Qu’est ce qui a été réalisé ? Et pourquoi devons-nous renouveler  notre confiance à Monsieur Alpha CONDE ?
Si c’est vrai que la gratuité de l’enseignement primaire est effective, la gratuité de la césarienne est effective,  un étudiant, une tablette est réelle, de nouvelles universités sont construites, de nouveaux hôpitaux sont construits, les villes de Guinée sont désenclavées, l’emploi massif des jeunes, la corruption est boutée hors du pays, la justice est juste,  si tout ça est une réalité aujourd’hui, alors faisons de nouveau confiance à Monsieur Alpha Condé, au cas échéant tournons la page, et arrêtons de faire du mal aux autres pour un système qui n’en vaut pas la peine.
Agissons en faveur d’une Guinée unie et juste, c’est mieux !

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Conakry : violente altercation entre militants du RPG pour de problème d’argent

Previous article

Lettre ouverte au Président Alpha Condé : « acceptez de partir pour la Guinée »

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités