Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Coyah : le jour où le préfet de Coyah a été violemment bastonné par des bandits

0

Dans la nuit du 24 novembre 2016, des bandits lourdement armés se sont introduits dans la résidence du préfet de Coyah. Les assaillants le surprennent dans son sommeil avant de s’en prendre violemment à lui. Ibrahima Barboza Soumah va passer un quart d’heures sous les coups des bandits.

Grièvement blessé, les malfrats vont le laisser inconscient gisant dans son sang. Son fils Abdoulaye Tamsir Soumah décrit l’horrible scène.

« Aux environs de 3 heures du matin, pendant que la pluie se préparait, d’après le militaire posté à la rentrée de la résidence, il y a un groupe d’une vingtaine de personnes armées dont certaines étaient en uniforme, sont arrivées. Comme ils étaient nombreux, ils ont pu récupérer l’arme du militaire, ils l’ont attaché avant d’entrer dans la cour où il y a trois bâtiments. Ils ont laissé le bâtiment principal où il y avait la famille, ils sont allés vers le bâtiment où il y avait le Préfet. D’habitude ce dernier y passait la nuit avec sa femme, mais il hier celle-ci était à Dubréka. Ils sont d’abord entrés dans la chambre de ma maman, où ils n’ont trouvé personne. C’est ainsi qu’ils ont cassé la porte de la chambre du Préfet. Leur chef de mission lui a signifié que leur mission était de l’éliminer. Il leur a promis de donner tout, il leur a donné tout ce qu’il avait comme argent. Ils ont récupéré cet argent avant de commencer à le torturer. Ils l’ont caché la mâchoire, le front cassé, il a un œil qui est presque endommagé, des plaies et des fractures un peu partout. Quand ils étaient prêts à partir, un d’entre eux a pris son arme et a assommé le préfet, il a perdu conscience »

Quelques minutes plus tard, le préfet complètement blessé sera conduit à la clinique Pasteur avant d’être évacué sur Dakar où il a reçu des soins intensifs.  Cinq mois plus tard, les présumés auteurs de l’attaque seront arrêtés et transférés à la prison civile de Kindia.

Le Préfet qui a retrouvé toutes ses facultés a été triomphalement accueilli par les habitants de Coyah. Depuis, Barboza Soumah est toujours maintenu à son poste de préfet de cette bourgade frontalière de la capitale Conakry.

Par Verite224.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager