Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Urgence sanitaire : les écoles privées impactées demandent le soutien financier de l’Etat

0

Le président Alpha Condé a instauré la semaine dernière l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national. Cette mesure de prévention du Coronavirus affecte plusieurs établissements professionnels. C’est le cas d’une école privée, situé dans la commune de Dixinn.

« Dans cette école, nous avons 35 employés. Ça fait maintenant une semaines nos travailleurs sont à la maison. Le plus gros problème pour nous est que nous tendons vers la fin de ce mois, plutard, nous on commence à payer du 1er au 5. Alors, c’est encore une autre charge, c’est pourquoi je dis que c’est vraiment déplorable. Ça joue énormément sur la caisse de l’école, surtout au niveau de la comptabilité. Ça tombe aussi dans une période qu’on appelle la dernière tranche de l’année scolaire », a indiqué Saidou M’Baye, responsable d’une école privée de la place.

Poursuivant son intervention, il redoute une crise financière dans son établissement. Pour lui, l’Etat doit faire face à ce danger.

« Moi j’ai 35 employés, les 35 multiplier par 10, ça fait 350 personnes qui vont se retrouver dans la famine. Franchement, moi je demande à l’Etat de nous accompagner, de nous assister, de nous faire des prêts pour un ou deux mois de salaire, après tout ça, on va rembourser l’Etat. Sinon franchement, c’est de la catastrophique ».

Surprise de l’état d’urgence et la montée de la pandémie, nombreuse sont les entreprises qui ne savent plus à quel saint se vouer. A ce jour, la Guinée enregistre 22 cas confirmés de Coronavirus dont un guéri.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel: (+224) 664 17 25 19

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager