ActualitésLibre Opinion

Alpha Saliou Wann pilonne Sékhoutouréya

0
Alpha Saliou Wann, Président de l'Alliance des forces démocratiques (AFD)
Alpha Saliou Wann, Président de l'Alliance des forces démocratiques (AFD)
Votre publicité ici

Un puissant mouvement citoyen s’est formé pour créer le FNDC. Des jeunes Guinéens, activistes sur les réseaux sociaux et de la société civile locale ont lancé le slogan #Amulanfé et finalement les partis politiques de l’opposition se sont joints au mouvement pour  dire non au 3ème mandat.

Pour casser le mouvement, Alpha Condé vient de jeter un os qui représente les élections législatives aux partis politiques. Comme il l’a prévu, ils se sont tous précipités sur l’occasion. Les ambitions se déchaînent dans les États-majors, les militants sont détournés vers le recensement électoral.

La tension a baissé d’un cran depuis l’annonce des législatives.

C’est en étant sûr de son fait, qu’Alpha Condé a choisi de violer délibérément l’article 62 de la loi organique portant code électoral pour attirer, comme un aimant, l’opposition dans son guet-apens.

Au lieu d’attaquer son décret illégal devant la Cour Suprême et refuser énergiquement toute élection tant qu’il n’a pas renoncé à son projet de 3ème mandat, l’opposition a plutôt entériné le fait du prince et s’est lancé éperdument dans la bataille des législatives. Sommes-nous obligés de nous plier aux décisions illégales de la CENI ? Non, nous devons les attaquer devant la Cour Suprême. Il s’agit de mettre à l’épreuve la Cour Suprême et non de préjuger à l’avance sur sa décision, comme le rétorquent certains qui doutent de l’efficacité de sa saisine.

Il n’est pas encore tard pour agir, ressaisissons nous et recentrons notre combat contre toute réforme constitutionnelle d’Alpha Condé.

Ces élections législatives font partie de sa dernière carte pour gagner son 3ème mandat. Passer le mois d’avril 2020, il sera sous le coup de l’interdiction de la CEDEAO de toute modification de la Constitution à six mois d’une élection présidentielle.

Tout l’enjeu consiste donc à l’empêcher de tenir des élections législatives uniquement pour lui permettre d’obtenir son 3ème mandat. 

Par Alpha Saliou Wann

président de l’Alliance

des forces démocratiques (AFD)

In Le Populaire

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Paris : des jeunes de la diaspora apportent leur soutien à la famille Aribot et disent Non à la surenchère politique de l’UFR

Previous article

Marche du 10 décembre : à la Tannerie, Elie Kamano galvanise la foule

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités