Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

Conakry : des élèves en colère manifestent pour réclamer des cours

0

La grève déclenché par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) continue de paralyser plusieurs écoles à Conakry et à l’intérieur du pays. Ce lundi 3 février, des dizaines d’élèves, des collégiens en majorité ont pris d’assaut l’autoroute Fidel Castro pour manifester contre l’absence des enseignants dans les classes.

Croyant qu’un accord a été trouvé entre le gouvernement et les enseignants, les élèves ont eu la mauvaise surprise de ne trouver aucun encadreur dans les classes. Ils ont du coup manifesté leur colère. « C’est inacceptable qu’on passe tout notre temps à la maison. Depuis le 9 janvier on est soit à la maison soit dans la rue en train de jouer au ballon pendant ce temps nos amis des écoles privées étudient« , explique un collégien manifestant.

La protestation des élèves a paralysé la circulation. Certains conducteurs ont été obligés de rebrousser chemin pour éviter le risque d’être la cible des élèves manifestants. La semaine dernière, les autorités ont annoncé avoir conclu un accord avec les grévistes.

Aboubacar Soumah du SLECG a démenti affirmant que la grève est maintenue. Les grévistes réclament un salaire de base de 8 millions de francs guinéens et l’engagement des jeunes enseignants contractuels à la fonction publique. Le gouvernement a créé une prime d’incitation variant entre 450 mille et 1 300 000 francs guinéens. Aboubacar Soumah dénonce pour sa part de muettes.

Fatoumata Binta Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager