ActualitésMonde & Afrique

Conférence intercontinentale en ligne pour discuter du rôle de l’éducation à la paix

0
Présentation du président du HWPL, Man Hee Lee
Présentation du président du HWPL, Man Hee Lee
Votre publicité ici

Le 24 janvier, plus de 2 400 participants préinscrits, de 70 pays, dont les Philippines, les États-Unis, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, la Chine et la Corée du Sud, ont participé à la conférence intercontinentale sur la paix pour discuter du rôle de l’éducation à la paix.

La conférence a été organisée par une ONG de paix internationale basée en Corée, Culture céleste, Paix mondiale et Restauration de la Lumière (HWPL) sous la direction de la DGC et de l’ECOSOC des Nations Unies, pour célébrer le 7e anniversaire de la Journée de la paix HWPL du 24 janvier.

La Journée de la paix HWPL déclarée par la province de Maguindanao aux Philippines est commémorée chaque année depuis que l’Accord de paix de Mindanao a été conclu par le gouvernement local et les dirigeants de la société civile le 24 janvier 2014.

La Journée de la paix a été nommée d’après HWPL puisque l’accord a été suggéré par le Président d’HWPL, M. Man Hee Lee, connu comme un vétéran de la guerre de Corée, afin de surmonter les 50 années de conflit qui ont fait environ 120 000 victimes dans la région.

Ayant pour thème « Le rôle de l’éducation à la paix dans la construction d’un monde pacifique », la célébration de cette année visait à sensibiliser à l’éducation à la paix dans le monde et à créer une plateforme mondiale pour les éducateurs de paix afin d’intégrer l’éducation à la paix dans le système éducatif de chaque pays.

Suite aux messages de félicitations de personnalités publiques, du domaine de l’éducation, de la religion et politiques, dont le président de la Cour d’appel du Caire, l’ancien président du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, l’ancien conseiller du Ministère de l’éducation du Guatemala et l’archevêque émérite de l’archidiocèse de Davao des Philippines, le président d’HWPL, M. Man Hee Lee, a délivré son message commémoratif.

« Aujourd’hui, Mindanao n’est plus un lieu de conflit, mais c’est plutôt devenu un modèle de paix sur lequel le monde entier a les yeux fixés. Il fut un temps où les habitants de cette région pointaient leurs armes les uns sur les autres, mais maintenant, ils partagent leur nourriture, assis à la même table, malgré leurs différences de croyances et d’idéologies. Les étudiants qui ont été formés à tuer autrefois, apprennent maintenant la valeur de la vie et de la paix grâce à l’éducation à la paix d’HWPL », a-t-il déclaré.

Le Dr Ronald Adamat, Commissaire de la Commission de l’enseignement supérieur des Philippines (CHED), qui s’est efforcé de mettre en œuvre l’éducation à la paix d’HWPL en l’intégrant dans les programmes d’enseignement supérieur pertinents, a évoqué la valeur de la Journée de la paix HWPL et les progrès de l’éducation à la paix aux Philippines.

« Les jeunes lutteront pour la paix, mais n’ont pas encore assez de compétences, de compréhension pour parler en faveur de la Paix, ni d’occasion de le faire. Je soutiens, sans réserve, l’éducation à la paix HWPL. Elle sensibilise nos jeunes à devenir des artisans de paix (valeur indispensable chez la jeunesse). Les futurs dirigeants doivent effectuer des changements pour la transformation positive du monde. Nos enfants doivent être éduqués sur la manière dont la consolidation de la paix fonctionne efficacement. Grâce à l’éducation, la construction d’un monde véritablement pacifique peut devenir un jour une réalité. »

L’éducation à la paix HWPL, qui comprend 12 leçons, vise à former les éducateurs et les étudiants à la valeur de la paix en les sensibilisant à l’importance de la promotion d’une culture de paix. Depuis 2016, plus de 200 établissements d’enseignement dans 34 pays, dont l’Inde, Israël et les Philippines, ont été désignés « Académies de paix HWPL », et les ministères de l’éducation de 9 pays ont signé des protocole d’accords pour la mise en œuvre de l’éducation à la paix.

Mme Firoza Muradi, une éducatrice afghane, a déclaré : « L’Accord de paix de Mindanao en 2014 est devenu un excellent modèle pour des pays comme l’Afghanistan qui connaissent des guerres et des conflits. J’espère que le miracle de la paix à Mindanao se produira en Afghanistan, et cela commence avec l’éducation à la paix. Grâce au programme d’HWPL, les élèves cherchent des réponses pour parvenir à la paix de diverses manières, y compris l’harmonie avec la nature, la valeur de la coopération et la manière de protéger leurs droits. Je crois que tous mes élèves qui reçoivent une éducation à la paix grandiront pour devenir des messagers de paix. »

Lors de l’événement, une représentante d’HWPL a présenté le plan pour 2021, tel que le programme de formation en ligne des éducateurs de paix, le programme de bénévolat pour l’éducation à la paix et « Online Youth Peace Love Exchange Project » (Projet de la jeunesse d’échange d’amour pour la paix en ligne), principalement conçus comme des programmes en ligne en raison de la pandémie.

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Koloma II : cet handicapé a tout perdu dans un incendie

Previous article

Composition du gouvernement : Dr Ousmane Kaba n’exclut pas d’intégrer la nouvelle équipe

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités