ActualitésNon classéPolitique

Covid-19 : « le gouvernement ne dit pas la vérité à la population », dénonce Dr. Ben Youssouf

0
Ben Youssouf Keita, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Ben Youssouf Keita, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

La lutte contre le covid-19 en Guinée est diversement apprécié par les spécialistes. Selon eux, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire enregistre plusieurs manquements dans le combat contre la pandémie. Notre rédaction a rencontré Ben Youssouf Keita, ancien député et médecin qui exige des comptes à l’ANSS.

La stratégie de lutte contre le covid-19 par l’ANSS n’enchante pas certains spécialistes de la santé publique en Guinée. Les risques de propagation de la maladie sont énormes à l’allure où vont les choses, s’inquiète, Ben Youssouf Keita, ancien président de la commission de la santé à l’Assemblée nationale.

« Concernant la prise en charge de cette pandémie par nos structures, il faut reconnaitre qu’il y a eu une défaillance dès le début. Nous avons une expérience d’Ebola. Il y a un personnel médical qui a participé contre Ebola. On devait faire recours à tous ceux qui ont cette expérience, malheureusement tel n’a pas été le cas. Ceux qui son en première ligne ne sont pas nombreux, c’est pour cette raison, il y a cette difficulté. Ils sont très épuisés et puis, ils ne sont pas encouragés en réalité », a-t-il dénoncé.

Au-delà des défaillances du système de santé guinéen, le pays dispose très peu de médecins qualifiés pour faire face aux épidémies. Une situation qui expose la population au risque et péril de contracter d’autres maladies.

S’exprimant sur les revendications du personnel soignant du centre de traitement épidémiologique de Donka, l’ancien député exige des comptes à l’ANSS.

« L’ANSS doit être sincère dans ses communications. Transmettre des chiffres officiels et réels. Parce que quand vous dites par exemple, il y a 2400 testés positif, il y a 600 hospitalisés, 25 guéris et 11 morts. 11 morts depuis combien de semaines, alors la population va dire alors la maladie n’est pas dangereuse parce que ça ne tue pas. En réalité, il y a plus de 11 morts, aujourd’hui, j’aurai appris qu’il y a eu 27 morts. Alors si on ne dit pas vérité à la population pour faire comprendre au gens que cette maladie tue et qu’aujourd’hui, nous avons par exemple plus de 100 personnes tuées par Coronavirus, la population va dire mais ça ne tue pas. Alors, il faut que l’ANSS dise la vérité. Il ne faut pas jouer de la politique avec cela », a souhaité Ben Youssouf Keita.

Selon des sources hospitalières, le coronavirus se propage vite en période hivernale que les autres saisons, d’où la nécessité pour les guinéens de renforcer les mesures d’hygiènes avant les grandes pluies.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

«Un Monde résilient : un appel africain pour un nouvel ordre mondial»

Previous article

Covid-19 en Guinée : un record du nombre de guéris, 262 patients testés négatifs en 24 heures

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités