Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

N’zérékoré : les secrétaires généraux des jeunes demandent le départ immédiat du Gouverneur

0

C’est dans un mémorandum signé le 31 août 2020 à N’zérékoré que les secrétaires généraux des jeunes de la commune urbaine désapprouvent la démarche du gouverneur de région et demandent son départ immédiat. Ils accusent Général Mohamed Gharé de partialité dans l’appréciation des faits sur le courrier que certains jeunes ont adressé au Président de la République. 

Apres avoir désapprouvé le courrier titré ‘’la contribution de la jeunesse de Konia à la consolidation de la paix et au renforcement du RPG arc-en-ciel en milieu Konia’’ signé par les sieurs Bangaly Bayo et Yacouba Camara dont la transmission est faite par le gouverneur, ces secrétaires généraux demandent : « la démission de monsieur Bangaly Bayo de ses fonctions de président du conseil de quartier de Dorota, de premier Vice Maire, de conseiller communal de N’zérékoré pour faute lourde. La poursuite des sieurs Bangaly Bayo et Yacouba Camara par les juridictions compétentes pour incitation à la haine et à la violence. Le départ immédiat de monsieur le gouverneur de la région administrative de N’zérékoré pour sa partialité dans l’appréciation des faits », ont-ils recommandé au Président de la République.

Pour eux les habitants de la région forestière cohabitent ensemble depuis plusieurs années mais les signataires de ce courrier veulent instaurer la division entre les populations. « Depuis longtemps, les peuples de la Guinée forestière cohabitent pacifiquement. L’expression kpèlè ‘’mon konia’’ était une maxime qui symbolisait l’hospitalité du peuple de la Guinée forestière. Aujourd’hui, les signataires du mémorandum au nom des Konia, non avantagés par la paix dans cette région, optent pour la division entre les Konia et les Kpèlè »,

Ils fustigent les démarches politiques empruntées par ces deux personnes pour accéder aux postes électifs ou dans l’administration guinéenne. Ils croyaient que l’Etat doit garantir l’égal accès aux emplois publics comme mentionne la Constitution guinéenne.

Abdourahmane Diallo

(00224) 621 28 03 88

   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager