ActualitésNon classéNos régions

Pita : un homme tue son enfant né hors mariage

0
Un camion de police (image d'illustration)
Un camion de police (image d'illustration)
Votre publicité ici

L’acte s’est produit le vendredi 04 décembre, dans la sous-préfecture de Ninguélandé, relevant de la préfecture de Pita. Mamadou Saliou Diallo, âgé d’une vingtaine d’années est accusé d’avoir ôté la vie de son enfant, conçu hors mariage.

Selon les informations, c’est dans la nuit du jeudi au vendredi que le présumé auteur de ce meurtre aurait décidé de récupérer l’enfant qui était âgé seulement de trois ans des mains de sa mère. Dans la matinée du vendredi, c’est le corps sans vie de cet enfant qui a été trouvé à la terrasse du jeune homme avant que le rapport d’autopsie confirme le fait de meurtre.

« Le jeune et la mère de la victime ne sont pas mariés. L’enfant a trois ans. C’est le matin du vendredi que des passants ont vu l’enfant inanimé couché à la terrasse de la maison de son père. Les gens se sont aussitôt réunis et nous avons trouvé que l’enfant est mort. Comme la porte de la chambre du jeune était fermée, elle a été cassée devant les autorités mais le jeune n’y était pas. Nous avons informé les autorités, les médecins et la sécurité. L’autopsie du corps de l’enfant a révélé qu’il a été étranglé, qu’il a subi des coups à la tête et au dos. Le corps a ensuite été restitué à la famille pour être inhumé », a expliqué Mamadou Yaya Diallo, conseiller communal de Ninguélandé au micro de nos confrères de Mediaguinee.

Aux dernières nouvelles, le présumé meurtrier qui avait pris la poudre d’escampette a été finalement mis aux arrêts par les citoyens des localités environnantes. Il serait actuellement détenu au Commissariat central de police de Pita pour des fins d’enquêtes.

Abdourahmane Diallo

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Labé : un peu plus d’un an après son décès, le jardin d’Alpha Baldé est en ruines

Previous article

Conakry : célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités