ActualitésPolitique

URGENT : le Procureur ne s’oppose pas à la libération d’Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundouno …

0
De gauche à droite, Badra Koné, Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Bill de Sam, Elie Kamano dans la salle d'audience de la cour d'appel
De gauche à droite, Badra Koné, Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Bill de Sam, Elie Kamano dans la salle d'audience de la cour d'appel
Votre publicité ici

Le débat a commencé dans la salle d’audience de la Cour d’appel de Conakry. Les leaders du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) condamnés en première instance sont devant le juge de la cour d’appel ce jeudi 28 novembre. Dans une salle archi-comble, les défenseurs des prévenus réclament leur libération en attendant la tenue de la prochaine audience.

Me Mohamed Traoré a souligné que ses clients ont toutes les garanties de ne pas quitter le territoire national. Une requête acceptée par le Ministère public. Ce dernier a dit ne pas s’être opposé à la libération provisoire des acteurs de la société civile condamnés entre six mois à un an de prison ferme.

Fatoumata Binta Diallo

 

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Cour d’appel de Conakry : Abdourahmane Sanoh et ses collègues disent « Amoulanfé »

Previous article

Paul Put abandonne son ex-amante guinéenne et son bébé dans la galère

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités