Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

URGENT : Ousmane Gaoual Diallo gravement malade !

0

Nous venons de l’apprendre. Ousmane Gaoual Diallo, une des grandes figures de l’opposition guinéenne serait malade à la Maison centrale de Coronthie. C’est en tout ce qu’a nous a révélé une source pénitentiaire. D’après notre interlocuteur, l’opposant dont on ignore jusqu’ici la maladie aurait été pris en charge par les services des soins (infirmerie) de la prison, à Kaloum.

Nous avons joint plusieurs membres de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) pour avoir leur réaction relative à cette situation mais en vain. Ces derniers mois, de plus en plus de décès et parfois d’assassinats ont été recensés à la Maison centrale de Coronthie. Parmi les victimes des opposants au régime du Président Alpha Condé. C’est le cas du célèbre activiste de l’UFDG, Roger Bamba qui a succombé d’une cirrhose selon le département de la justice. Il aurait été empoisonné avait avancé de son côté son épouse.

Il y a une semaine, une cuisinière de cette prison aurait été violée avant d’être assassinée. L’unique témoin de cet acte odieux, un sourd-muet condamné à 20 ans de prison a été retrouvé pendu. Des langues accusent les auteurs de l’assassinat de la cuisinière de l’avoir tué pour l’empêcher de parler. Le Ministère de la justice a annoncé l’ouverture d’une enquête pour tenter d’élucider les circonstances de ces morts.

Depuis la présidentielle du 18 octobre 2020 émaillée des violences, plusieurs leaders de l’opposition et de la société civile sont détenus à la Maison centrale de Coronthie. Certains ont été condamnés à des lourdes peines d’autres attendent leur verdict.

Fatoumata Binta Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager