ActualitésPolitique

Violences à Macenta : des jeunes ressortissants à Conakry haussent le ton !

0
Des jeunes originaires de Macenta lors d'une conférence de presse
Des jeunes originaires de Macenta lors d'une conférence de presse
Votre publicité ici

Dans une déclaration rendue publique ce samedi 09 janvier 2021, à la maison commune des journalistes sise à Kipé dans la commune de Ratoma, des jeunes Tomas de Macenta résident à Conakry, déplorent des affrontements survenus du 26 au 27 décembre dernier entre Toma et Manias qui a fait des morts et des blessés ainsi que des dégâts matériels importants.

Dans cette déclaration, Benjamin Béavogui, a précisé que les Tomas, se sont d’abord sédentarisés en pays Kouranko et Jissi actuels vers 1570-1600, avant de descendre en trois vagues successives vers Macenta où ils n’ont trouvé sur les lieux aucune espèce de vie humaine, avant de rencontrer les Kpelè à l’Est.” On parle de malinke et Konianke au nord de Macenta. Les Koniankés y avaient formé un royaume en 1864 notamment à Kouankan.

Selon lui, le couplage du Toma avec le koniake, communauté allochtone que la communauté autochtone Toma a accueillie à Macenta sont preuves tangibles de l’hospitalité légendaire des Toma que les soi-disant intellectuels veulent falsifier. On ne confond pas la création d’une organisation à la création d’un village”.

Plus loin, en attendant la réponse de la communauté Toma, ils mettent en garde ces personnes sous -marins qui veulent falsifier l’histoire de la fondation de Macenta. Ces résidants à Conakry invitent les jeunes de la Guinée forestière et autres régions du pays à signer un pacte de paix et de développement pour freiner le repris identitaire en Guinée.

Dans cette même déclaration, ils encouragent l’Etat à poursuivre l’enquête déjà ouverte et accélérer la procédure judiciaire afin de libérer les innocents et d’établir la vérité historique de la fondation de Macenta.

Pour conclure, des jeunes de Macenta resident à conakry, invite également la communauté Toma-Manian à une confrontation intellectuelle pour élucider l’appartenance de la paternité de la ville de Macenta.

Zézé Guilavogui

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

La Guinée forestière (du sud-est) : le mépris de trop

Previous article

Colonels Aïdor Bah, Issiaga Camara, Roger Bamba, ces militaires et opposants qui sont morts en prison

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités