ActualitésInterviewPolitique

Violences policières : Thierno Yaya demande la démission du ministre Damantang

0
Thierno Yaya Diallo président-du-parti Guinée moderne
Thierno Yaya Diallo président-du-parti Guinée moderne

Après la publication d’une vidéo où on y voit des policiers utiliser une femme comme bouclier humain, des plus en plus des voix se multiplient pour dénoncer cette bavure policière. Ce jeudi 30 janvier, au cours d’un entretien qu’il nous a accordé, le président du parti Guinée moderne réclame la tête du ministre de la sécurité.

Thierno Yaya Diallo demande la démission d’Albert Damantang Camara. Déplorant les exactions orchestrées par les forces de l’ordre contre les citoyens, le jeune leader dénonce l’impunité dont jouissent les gendarmes et policiers. Lisez cette brève interview.

Verite224.com : quelle a été votre réaction quand vous avez regardé cette vidéo ?

Thierno Yaya Diallo : ça fait peur. C’est inhumain ce que j’ai vu. C’est incroyable de voir un Etat qui a une autorité où on voit les services de l’ordre, les personnes censées assurer notre sécurité mettre à risque et à péril la vie d’une femme, l’utiliser comme bouclier pour s’attaquer à d’autres guinéens. C’est incroyable, impossible, je n’ai jamais vu ça ailleurs. J’ai travaillé dans un environnement ayant beaucoup d’atrocités parce que j’ai travaillé au Rwanda avec les Nations-unies et même là c’était sérieux mais ce que j’ai vu aujourd’hui c’est inhumain. J’espère que les autorités vont prendre leur responsabilité vis-à-vis de ça et qu’il y aura des personnes qui seront sanctionnées. Tout le monde doit être témoin de sanctions que ces gens auront, ça ne doit pas continuer, ça fait peur.

Qu’est-ce qui nous a amené à cette situation d’atrocité ? On a l’impression que les violences sont banalisées en Guinée tellement qu’elles sont fréquentes.

C’est un manque de bonne gouvernance. Maintenant la violence est acceptée. Nous avons de services de sécurité qui ne font pas leur travail. C’est comme s’ils là juste pour opprimer et rendre cette population qu’ils sont censés sécuriser à mettre dans une insécurité. On voit tout le temps des exactions qui ne sont pas sanctionnées. Les citoyens n’ont pas confiance à la justice. On a un système de gouvernance qui est là juste pour opprimer des gens. Quelqu’un doit être sanctionné. Je crois que même le ministre de la sécurité devait démissionner.

Vous appelez à la démission du ministre Damantang ?

Absolument. C’est sa responsabilité, pas une autre personne. Si j’étais à sa place je démissionnerais parce que cela veut dire que je n’ai pas le contrôle de mes agents.

Que vous inspire cette crise liée essentiellement au 3e mandat ?

C’est une crise qui ne devait pas avoir lieu. Le législateur a fait une constitution qui a clairement indiqué les deux mandats au chef de l’Etat qui ne sont pas renouvelables. Alpha Condé doit respecter cette constitution sur laquelle il a juré deux fois.  Cette velléité de 3e mandat est inacceptable, c’est antirépublicain, c’est une confiscation de nos droits démocratiques.  C’est vraiment aller en arrière et mettre ce pays-là en danger avec tous les risques socio-politiques et économiques que nous avons eu. Je crois que c’est une forte bavure.

Ousmane Diallo

 

 

Facebook Comments
Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

VIDÉO : une femme enceinte utilisée comme bouclier humain et violentée par des policiers

Previous article

ALERTE INFO : le FNDC suspend ses manifestations

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités