ActualitésPolitique

Violences post-électorales : des partisans du RPG et de l’UFDG se réconcilient à Wanindara

0
Des violentes manifestations dans un quartier de l'opposant Cellou Dalein Diallo
Des violentes manifestations dans un quartier de l'opposant Cellou Dalein Diallo
Votre publicité ici

Après deux jours d’affrontements entre partisans du RPG et de l’UFDG dans les quartiers Kissosso et Wanindara, dans la commune de Ratoma, l’heure est à la réconciliation. Les sages de ces deux quartiers ont jugé nécessaires d’intervenir pour éviter le pire.

C’est dans cette logique qu’il y a une réunion en début de semaine entre des habitants de ces deux localités à Kissosso en haute banlieue de Conakry. La rencontre s’est déroulée en présence des jeunes manifestants.

« Les 48 dernière heures passés, nous avons enregistré assez de violences de part et d’autre. Il y a eu affrontement entre les jeunes de Kissosso et Wanindara. De façon générale, ce que je peux dire, pratiquement, je ne peux pas m’en prendre aux jeunes de Wanindara de façon directe. Parce que je me suis toujours dit que les loubards qui se sont toujours mêlés, alors si la jeunesse de Wanindara se laisse manipuler et que le carrefour Nabelen devient le champ de batail, et ça c’est depuis au temps du deuxième régime, à chaque fois quand il y a des manifestations politiques, nous voyons une descente pour venir attaqué et saccagé les boutiques et violentés des gens vers chez nous », a indiqué Seydou Tesken Camara, Habitant à Kissosso

La présence des sages de l’autre camp a été saluée à juste valeur, « Ce matin, nous avons vu quelques sages qui sont venus de Wanindara pour qu’on puisse parler. Ce que je peux lancer comme un appel au gouvernement, c’est d’essayer de revoir le problème de la police de proximité. Les chefs de quartiers seuls, ils ne peuvent rien. Ils ne pourront que véhiculer les messages. Le point focal, c’est s’il y avait la police de proximité, chaque quartier, chaque secteur, là, on peut voir ce qui se passe. Mais s’il n’y a pas ça, s’il faut laisser tout à la sécurité, sans la police de proximité, ce n’est pas bon. Et c’est un point très important et ça serait très difficile de canaliser tout ce qui se passe dans les quartiers », a-t-il souhaité.

Poursuivant son intervention, il a souligné qu’au niveau de la jeunesse, il pense qu’il y a une sorte de prise de conscience qui commence à s’installer. « Parce que les sages sont venus. Mieux que ça, la jeunesse de Kissosso s’est exprimée tout en promettant que vraiment leur souhait c’est de ne pas voir les gens quittés vers Wanindara pour venir s’attaquer à ceux de Kissosso. A Partir d’aujourd’hui cela ne va plus se reproduire ».

Cet affrontement entre militants du RPG et de l’UFDG a enregistré des maisons incendiées par des jeunes manifestants et des blessés grave qui suivent leurs traitements dans des hôpitaux en place.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Crise post-électorale : dix candidats rejettent les résultats provisoires de la CENI

Previous article

Présidentielle 2020 : Cellou Dalein appelé à former “un gouvernement d’union nationale” 

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités