ActualitésNos régions

Boké : les élèves forcés d’abandonner les classes pour dire “oui à une nouvelle constitution”

2
Une école (image d'illustration)
Une école (image d'illustration)
Votre publicité ici

Ce vendredi, une manifestation des soutiens à une nouvelle constitution a obligé toutes les écoles publiques et quelques écoles privées à Boké de fermer. Telle est la quintessence de l’information transmise à Verite224.com par une bonne source. Les élèves ont été donc privés des cours pour cette journée dans le but de participer à la promotion d’une nouvelle constitution.

Jusqu’à 10h, tout semblait se dérouler normal comme d’habitude dans le classes. A 10h30, un enseignant vient transmettre une instruction de la Direction préfectorale de l’éducation (DPE) qui invite les élèves à quitter les classes pour accueillir, le Président Alpha Condé. Les écoles particulièrement publiques sont immédiatement fermées, les élèves se rendent au lieu d’un meeting et sont appelés par leurs enseignants de scander “oui à une nouvelle constitution“.

Une élève de Boké habillée d'un t-shirt qui appelle à l'adoption d'une nouvelle constitution

Une élève de Boké habillée d’un t-shirt qui appelle à l’adoption d’une nouvelle constitution

A en croire une source généralement bien informée, pour inciter les élèves à abandonner les cours, certaines autorités régionales de Boké auraient fait des promesses intenables. Ces promesses consistes à dire aux élèves que cette année, il n’y aura pas d’échec aux examens et 100% des candidats seront admis. Toujours selon cette source, des gros moyens ont été mobilisés. Trente-un millions de francs guinéens rien que pour cette rencontre qui a privé les élèves des cours. On apprendra plus tard qu’un ministre originaire de Boké serait à l’origine de cette mamaya.

Fatoumata Binta Diallo

 

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Les autorités algériennes et son avatar polisarien abritent bien des groupes terroristes en plein Tindouf !

Previous article

Un homme n’est pas égal à un homme

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités