ActualitésLibre Opinion

Un homme n’est pas égal à un homme

0
african man with toothache; portrait of african man or black man suffering from toothache pain, tooth decay, tooth sensitivity; girl oral health care, dental care concept; african 20s adult man model
Votre publicité ici

Voici l’histoire de deux couples vivant dans un quartier de la banlieue de Conakry.
Madame Diallo avait demandé à Madame Soumah de ne plus déposer les ordures ménagères à côté de son domicile. Madame Soumah sans ménagement lui rétorque où veux tu que j’aille mettre les ordures. Et Madame Diallo lui signala qu’elle ne voulais plus une autre source de maladie et d’autres mouches chez elle.

Mais Madame Soumah toujours avec des arguments à sa disposition lui répondu, ce ne sont pas mes ordures ménagères qui te fournissent des mouches, des cafards, des bestioles ou des lézards ici et de toutes les façons, devant chez toi n’est pas égal à chez toi. Si ça te gêne, déménage, un point c’est tout.

À ces propos, Madame Diallo n’a plus rien ajouté.
Deux jours plus tard, Madame Soumah arriva avec ses détritus dans un seau. Et de sa fenêtre Madame Diallo l’a aperçu. Elle accéléra d’un pas d’athlète de jeux olympiques. Et sitôt elle s’est présentée face à Madame Soumah.
Madame Diallo demanda poliment à Madame Soumah de ne pas essayer cette fois ci, sinon ça tournera au vinaigre. Madame Soumah rit aux éclats et versa les ordures.

Et ce qui devait arriver arriva. Dès que madame Soumah a jeté les ordures, sa voisine lui poussa aussi dans la poubelle, et s’est mise à la frapper, la pauvre madame Soumah, tenta à plusieurs reprises de se relever, mais impossible, elle était loin d’imaginer une telle colère de la part de Madame Diallo. Et malheureusement, dame Diallo lui bastonna au point de l’enlever son pagne.
La nuit tombée sur Conakry, leur mari entrèrent de leur boulot. Comme c’est la nature féminine, chacune d’elles raconta la journée à son ange protecteur.
Monsieur Diallo était tout le contraire de sa femme, si sa femme était colosse, robuste, lui monsieur Diallo était chétif, comme un vrai foulè de Timbo ou de Bourhya (30kilos net) .

De l’autre côté, Monsieur Soumah était grand, trapu, d’une taille imposante, bagarreur, sa femme était aussi tout son contraire, c’est pourquoi d’ailleurs elle a été bastonnée par sa voisine. Mais elle attendait son mari, qui était craint dans le quartier vu sa composition physique.
Monsieur Diallo, connaissant le caractère bagarreur de Soumah son voisin, a pris son pistolet automatique avec lui. Quelle que minutes plus tard, Monsieur Soumah entra chez les Diallo sans même un “wo mama”, mais avec des exigences pour des explications sur les actes posés par madame Diallo.

Monsieur Diallo, avec un calme olympien brandit son arme sur Monsieur Soumah. Le colosse Soumah, voyant l’arme pointée se tourna vers son épouse et se mis à lui donner des coups violents, au prétexte que c’est une mauvaise épouse, elle cherche à opposer les voisins entre eux, elle est mauvaise, je vais la rendre à sa famille, je ne la supporte plus. et Madame Soumah n’avait pas compris cette situation.
Elle oubliait que si “Tôle n’est pas Tôle. L’homme aussi n’est égal à l’homme

Par Robert Kamano

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Boké : les élèves forcés d’abandonner les classes pour dire “oui à une nouvelle constitution”

Previous article

« Dans certains partis politiques, les responsables des jeunes ont même âge que moi »     

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités