ActualitésPolitique

Bras de fer société civile et barreau : Abdoul Sacko fait trois propositions pour une sortie de crise

0
Abdoul Sacko, Président du Conseil régional de la société civile de Conakry
Abdoul Sacko, Président du Conseil régional de la société civile de Conakry

Trois (3) angle de vu et d’analyse pour une sortie de crise de la situation relative au remplacement de Feu Me Kebe, en fonction des trois (3) catégories ( Société civile, Opposition politique et Système judiciaire) concernées ou tout au qui se font concernées. Il s’agit de:

1. La famille de la société civile, le CNOSCG et l’une de ses organisations membres le Bureau, qui doivent admettre qu’on a péché par un déficit de dialogue et de communication en notre sein. Ainsi, chacun doit faire violence sur soit, en acceptant d’admettre que le dialogue est la meilleure option ou la seule qui est honorifique pour la corporation et, ainsi admettre qu’il peut ne pas avoir raison à l’issue d’un dialogue qui sera axé sur la raison et l’esprit d’équipe. A cet effet, nous (Réseau COJELPAID) tendons la main aux parties avec conviction de trouver l’issue favorable par le biais d’une médiation bien structurée et transparente à l’honneur et à la satisfaction de tous dans de meilleurs délais;

2. A l’opposition politique, à la quelle je concède le droit de se préoccuper par la chose électoraliste dans tous ses aspects, d’éviter d’aller au contre courant de l’idéal démocratique (l’indépendance de la justice en tout lieu et en toute circonstance) à la quelle aspirent tous les guinéens et relayée dans leurs discours au quotidien. Ont ils réellement besoins de donner des orientations ou constituer un lobby politique au tour d’un dossier qui est déjà devant les autorités judiciaires compétentes ou qui n’est pas de leur compétence? Quel espoir donnent ils au guinéens qu’une fois aux affaires, ils n’influenceront pas à outrance la justice dans son indépendance, si déjà en opposants ils cherchent à l’influencer par le seul moyen à leur portée? C’est politiquement incorrect à mon sens.

3. A la Cour Suprême et toutes les autorités judiciaires qui seront éventuellement impliquées directement ou indirectement dans ce dossier de savoir, au cas où le Barreau maintiendrait son option de saisine, que la manière de traiter ce dossier, très exceptionnel et particulier en toute indépendante et en toute objectivité sur des bases légales strictes sera très déterminante pour le renforcement à la fois de la confiance du citoyen au système judiciaire en général et la crédibilité des futures actions électorales de la CENI.
Les incompréhensions sont indispensables à l’interaction humaine, mais l’orgueil, la mauvaise fois, l’ignorance et le refus de jouer ou de ne pas transcender son rôle dans la société conduisent généralement celle-ci aux conflits les plus violents et dans le pire des cas à l’abîme.

Abdoul Sacko
Coordinateur général du Réseau COJELPAID
Consultant sur des questions de conflits…

Facebook Comments
Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Nommé Directeur Général de la SEG, Patrice Pépé LOUA promet le renouveau

Previous article

Mort de Mory Kanté : « tu as fièrement représenté ton pays » (Soul Bang’s)

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités