ActualitésPolitique

Cellou Dalein : « je n’ai jamais participé à la vente d’Air Guinée »

0
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Votre publicité ici

Interrogé sur cette question ce mardi 13 octobre chez nos confrères de la radio Espace FM dans l’émission “les Grandes Gueules”, Cellou Dalein Diallo a réfuté complètement ces accusations. Il dit n’avoir pas pris part à la commission chargée de privatiser le Boeing Air Guinée mise en place au Ministère des finances. Donc, c’était une décision du conseil des ministres à l’époque.

Pour lui, c’est en commun accord entre les institutions financières internationales et le gouvernement guinéen que la compagnie Air Guinée a été privatisé. Il y avait une commission mixte qui était chargée de rédiger le cahier de charges. Lui étant Ministre de transport à l’époque ne pouvait qu’entériner la décision prise par le conseil des ministres.

« Lorsque le Fond et la Banque Mondiale ont demandé au gouvernement de privatiser cette compagnie, on avait qu’un seul avion avec un personnel de 500 personnes qui ne pouvait être rentable d’autant plus que c’est l’avion du président de la république lorsqu’il effectuait ses voyages. Au moment où cet expert mis à disposition par la Banque Mondiale est arrivé, les gens ont dit qu’on est en train de vendre l’avion, le président m’a convoqué, Elhadj Mamadou Sylla était assis, il m’a dit que vous êtes en train de vendre l’avion, je dis président c’est une décision du conseil de ministre, ce n’est pas moi qui gère la privatisation mais je suis au courant on a décidé de vendre, il a dit non s’il faut vendre maintenant il faut vendre à Elhadj Mamadou Sylla. J’ai dit que je tiens à la privatisation de Air Guinée mais Air Guinée est tout un symbole pour notre pays, je souhaite même si le capital est en partie contrôlé par un étranger, que Air Guinée Guinée continu de voler dans le pays et dans la sous région », a-t-il déclaré.

Pour le cas de sa signature qui a été apposé sur les dossiers de privatisation, le président de l’UFDG soutient qu’il était obligé en tant que Ministre de transport d’exécuter la décision du conseil des ministres.

<< Il n’y avait même pas un représentant du Ministère de transport à la commission au Ministère des finances, mais lorsque une compagnie doit voler c’est le Ministre en charge de l’aviation civile qui doit signer parce que c’est le seul Ministère compétent pour autoriser une licence à une compagnie aérienne de voler. C’est la responsabilité donc du Ministère en charge des transports. Donc, j’ai signé la convention mais je ne sais pas comment on a évalué, combien a été payé parce que c’était du domaine du Ministère de l’économie et des finances. Je n’ai pas participé ni à la fixation du prix, ni à la transaction en tant telle. Çà ne relève pas du Ministère en charge du transport, je n’avais aucun représentant à la commission mise en place au Ministère des finances à cet effet >>, a-t-il ajouté.

 Abdourahmane Diallo

(00224) 621 28 03 88

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Mouvance présidentielle : Fanta Sacko, le symbole de la compétence professionnelle et de l’engagement politique

Previous article

Mentir, diviser, manipuler, c’est le quotidien et le sport favori du RPG, selon Fodé Oussou

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités