ActualitésPolitique

Devant le juge, Mamady Condé affirme qu’il ne s’appelle plus Madic 100 frontière

0
Mamady Condé dit Madic 100 frontière
Mamady Condé dit Madic 100 frontière
Votre publicité ici

Poursuivi par le procureur de République pour téléchargement, diffusion de messages, photos, dessins de nature raciste ou xephobe, menaces violences et injures par le biais d’un système informatique, Mamady Condé dit Madick sans frontières a comparu ce lundi 18 janvier 2021 à la barre au Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Appelé à la barre de s’exprimer sur ce qu’il est reproché par la juge N’Balou Keita, l’activiste et membre du FNDC a exprimé l’émotion qui lui a poussé à réagir de façon inadmissible.

Je suis revenu en Guinée pour aider 25 jeunes dans le cinéma parce que moi je vis en Guinée. À l’époque c’était Siaka Barry, qui était ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique. On a mené des démarches, ça n’a pas donné. On avait arrêté avec 17 jeunes, il suffisait juste de nous faciliter la tâche en donnant ces gens des badges professionnel en cinéma. Mais ça n’a pas donné. Malgré tout mon effort, les cadres m’ont pas aidé. Pourtant c’était pour aider mes frères guinéens. C’est ce qui m’a fait mal et finalement, ça m’a poussé de réagir de la sorte. Après avoir été arrêté, il y a eu des gens qui m’ont fait des reproches en me montrant des vidéos où j’insultais. Cela m’a poussé à comprendre mes erreurs, et je le regrette vraiment. Je demande pardon à Alpha Condé, le président de la République et au peuple de Guinée“, a déclaré Mamady Condé.

L’affaire a été renvoyée à huitaine. Madic sans 100 frontière à été arrêté en octobre 2020 pendant qu’il cherchait à quitter le pays par voie terrestre.

Ibrahima BARRY

Facebook Comments

Votre publicité ici

Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Remous à Boffa : la population dans la rue pour réclamer le départ du maire Saidouba Kissing

Previous article

Labé : 63 cas de viols pour l’an 2020 (bilan officiel)

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités