Toutes les infos en direct sur la Guinée
la-CNSS

La famille de Tigui Camara va porter plainte contre Umaro Embaló

0

C’est l’un des principaux sujets qui bouillonnent sur les réseaux sociaux. Le mariage entre Umaro Embaló, le nouveau président de la Guinée-Bissau et la femme prospère guinéenne, Tigui Mounir Camara. Le « Général de Brigade » qui a annoncé ne pas avoir eu de lien de mariage a accusé notre compatriote de s’introduire dans sa vie pour le nuire. 

Dans un entretien qu’il a accordé à Jeune Afrique, le nouveau Chef de l’Etat a affirmé que la vidéo brandit par Tigui Camara est un montage. Faux, répond Ahmed Camara, le frère de notre compatriote. Le mariage a bel et bien été célébré à Dakar (Sénégal) religieusement par Chérif Haidara, un ami de longue date de leur papa. M. Camara qui a qualifié le nouveau Président de « gigolo » a accusé Umaro Embaló de s’être servi de sa sœur pour arriver à ses fins.

Ce mardi 28 janvier, dans l’émission les Grandes gueules de la radio Espace, Ahmed Camara a annoncé que sa famille va déposer une plainte contre l’homme politique bissau-guinéen pour escroquerie et abus de confiance. Cette polémique est un nouveau front qui oppose le nouveau chef de l’Etat à la Guinée.

Depuis la campagne de la présidentielle, Umaro Sissoko Embaló a multiplié les attaques contre Alpha Condé qu’il a accusé d’avoir dissuadé les candidats arrivés 2e, 3e et 4e position de le soutenir. Au premier tour, dans une vidéo qui a été partagée après l’annonce de sa victoire, le « Général de brigade » a fustigé les violations des droits de l’homme en Guinée où d’après lui Alpha Condé tue ses opposants même dans les cimetières. Il a notamment accusé son homologue guinéen de commettre de génocide dans son pays.

Fatoumata Binta Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies
Partager