ActualitésInterview

Ousmane Diakité, administrateur du marché d’Enco-5 : “on a fait assez d’efforts pour enlever toutes les installations aux abords de la route »

0
Ces femmes vendeuses traversent les murettes pour vendre leurs marchandises
Ces femmes vendeuses traversent les murettes pour vendre leurs marchandises

Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé à la rédaction de Verite224. Ousmane Diakité, administrateur du marché d’Enco-5 s’exprime sur l’érection des murettes aux abords des routes pour dit-on reduire les risques des accidents de circulation.

Par ailleurs, M. Diakité explique que malgré les nombreux avertissements certaines femmes violent la consigne en installant leurs commerces au bord de la route. Lisez.

Verite224 : Pourquoi l’installation des murettes ?

Ousmane Diakité: Les murettes sont là par une vision gouvernementale, c’est le Professeur Alpha Condé qui a décidé au cours d’une réunion ministérielle de confier cette tâche au ministre des travaux publics afin de mettre une barrière entre les marchands et la route pour éviter les accidents.

Verite224 : est-ce que les femmes vendeuses respectent cette barrière mise entre elles et les véhicules ?

Ousmane Diakité : les femmes débordent indépendamment de notre volonté. Tous les jours que Dieu fait la présidente des femmes du marché vient nous trouver pour nous dire d’aller dégager. Si on ne dégage pas ça va gâter nos noms. A l’instant où je vous parle on a déployé des agents sur la route pour dégager. Mais dès que les femmes les voient venir elles courent. Avant c’était débordé jusqu’au beau milieu de la route, mais actuellement on a fait assez d’efforts pour enlever toutes les installations au bord de la route. Nous envisageons de renforcer notre effectif pour que nous réussissons notre travail.

Verite224 : Est-ce que vous avez établi  des sanctions ou amendes en cas de saisie de marchandises derrière les murettes ?

Ousmane Diakité : Si nous disons de prendre 5 mille ou 10 mille francs guinéens avec les vendeurs, ils sont prêts à payer mais après ils vont retourner vendre derrière ces murettes. Donc nous avons décidé en cas de saisie de marchandise de le confisquer pendant un mois pour qu’ils mettent en tête que ce n’est pas un endroit où s’asseoir pour vendre. Nos marchands ont leurs places dans le marché derrière les murettes, les autres c’est des flottants.

Entretien réalisé par Thierno Sadou Barry

Facebook Comments
Redacteur en chef Verite224.com
https://verite224.com Toutes les infos en direct sur la Guinée #kibaro #Guinee Lisez et partagez nos articles vous avez une informations contactez-nous

Axe Hamdallaye-Kagbelen : une femme violée par 5 militaires devant son mari

Previous article

Maison centrale : un activiste craint que des opposants ne soient empoisonnés en prison

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

More in Actualités